Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 04 26Article 593119

Opinions of Monday, 26 April 2021

Auteur: Dr Albert Zé

Tribune : Dr Albert Zé dénonce l'arnaque du vaccin contre le paludisme

Je crois finalement qu’ils nous serviront bientôt le vaccin contre la malnutrition et la famine et on verra des africains dire MERCI et féliciter cela sur les chaines de télé. Puis, suivront de grandes campagnes de vaccination.

C’est ce niveau élevé d’inconscience qui fait que depuis des années, la lutte contre le paludisme piétine en Afrique; tout ceci, à cause de l’attente de “la solution miracle” qui est un éventuel vaccin. Ainsi, depuis quelques jours, on parle d’un vaccin en expérimentation dans certains pays africains (Malawi, Ghana et Kenya). Ce qui démontre clairement que les dirigeants africains n’ont aucune volonté d’éradiquer ce fléau.

A titre de rappel, les pays Européens, le Paraguay, l’Argentine, l’Algérie, le Cape Vert et autres ont réussi la lutte contre le paludisme sans aucun vaccin. Plusieurs études ont démontré que le paludisme n’est rien d’autre qu’une maladie de la pauvreté et de la saleté.

Alors comment comprendre qu’au lieu de prôner un changement de comportements comme cela s’est fait en Europe et autres, on se focalise plutôt sur la recherche d’un vaccin?

Comme dans le cadre de la moustiquaire, nous aurons à nouveau droit à une duperie bien organisée par ceux qui produisent les vaccins et les dirigeants africains qui se lubrifient les ventres à travers ces pseudos solutions.
LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME N’A PAS BESOIN DE VACCIN ET DE LA MOUSTIQUAIRE.

Chers africains, utilisons optimalement nos cerveaux, les autres fabriqueront toujours des solutions qui leur procurent un gain significatif. A nous de voir et d’adopter les stratégies qui sont réellement importantes pour nous.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter