Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 03 10Article 458156

Opinions of Sunday, 10 March 2019

Journaliste: Remy Ngono

Tensions à Etoudi: voici la liste des prochains 'éperviables' de Kondengui

L’ex directeur général de CAMTEL ,David Nkoto Emane a téléphoné partout, a parcouru tous les marabouts pour éviter la prison, depuis sa dernière convocation au Tribunal Criminel Special. Mais, la semaine prochaine, il sera convoqué devant le juge d’instruction. Et on connaît déjà la décision : direction prison.

Un message radio porté de la Délégation Générale à la Sûreté Nationale (DGSN) daté du 02 mars 2018, interdisait déjà la sortie du territoire camerounais au Directeur Général de CAMTEL et à sept autres responsables, en application des instructions du Chef de l’Etat, suivant correspondance du 23 janvier 2018.

Selon rapport du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe) pour la période de 2010 à 2015 refait surface et éclaire sur la gestion des fonds à Camtel. Il ressort, entre autres, que l’entreprise, sous l’ère Nkoto Emane, n’a cure des règles de management moderne. L’argent y « sort comme ça sort ». Une dépense de 4 milliards sans pièces justificatives aurait été constatée au cours de ces cinq ans, et 162 180.000 F CFA débloqués sans contrepartie. Plus grave, selon certaines indiscrétions du Tribunal criminel Special, l’ex DG de Camtel aurait distrait la somme de 9 milliards !

L’ex ministre Roger Melingui qui figure dans la liste des 44 milliardaires qui ont pillé le Cameroun et sont interdits aux États-Unis , sera aussi convoqué au TCS la semaine prochaine sur deux dossiers, dont le premier est celui des détournements massifs à l’ONCPB qui ont conduit à la faillite de cette société d’État . Le deuxième dossier qui relance le premier, est la découverte d’un réseau des évacuations médicales fictives en complicité avec l’ex ministre de la Santé André Mama Fouda.

Ministre de 2007 à 2017, André Mama Fouda avait dévoilé un gigantesque projet aussi folklorique que ” Santé pour tous en l’an 2000? . Celui de Mama Fouda était de soigner tous les Camerounais dès 2019, à vil coût soit un panier de soins de 182 maladies pour 1300 milliards de petits francs! Mais voilà, le Cameroun qui est tombé en rupture des stocks du vaccin BCG destiné à la lutte contre la tuberculose en 2017. André Mama Fouda le ministre de la Santé publique, de l’époque, avait fait savoir que la rupture des stocks du BCG, était causée par “l’engorgement” des commandes dans le circuit international d’approvisionnement des vaccins. Pourtant, c’était à cause de ses détournements.

En fait, le ministre de la Santé avait son propre plan: se faire une santé financière à travers son propre centre de santé et des évacuations médicales fictives. Ingénieur en génie civil de formation, André Mama Fouda s’est joint à Roger Melingui, ancien ministre de l’Economie et des Finances, reconverti en homme d’affaires, pour ouvrir un centre de santé au quartier Essos, à Yaoundé. Les deux collaborateurs ont monté une usine de fabrication de médicaments à Douala. Et le clou, ce sont les évacuations fictives organisées sur le dos de l’Etat, qui s’éleverait à 3 milliards.

Après Edgar Alain Mebe Ngo’o, le Tribunal Criminel Special se penchera sur ces trois cas la semaine prochaine. Et…Imaginez la suite.