Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 04 27Article 593560

Opinions of Tuesday, 27 April 2021

Auteur: Anicet ALLAMADJINGAYE

Tchad : 11 raisons pour lesquelles Mahamat Idriss Deby ne doit pas présider la transition

1. Quelqu'un qui vient de perdre son père ne pourra pas être émotionnellement équilibré pour prendre des décisions importantes avec objectivité. Il peut facilement bringuebaler entre chagrins pour l'être cher perdu, haine envers les acteurs circonstantiels du décès de son père et bravoure pour honorer le regretté. Le mien s'en est malheureusement allé il y a 4 mois, dans un contexte moralement moins pesant que le sien, donc j'en sais quelque chose. Sauf si...

Que les âmes des trépassés reposent en paix et que chacun de vous se reconnaissent ici dans l'expression de ma profonde compassion, s'assurant que chacun a perdu certainement au moins un être cher.

2. N'est pas de bonne moralité pour gérer la chose publique, celui qui organise un coup d'Etat, c'est à dire prendre furtivement des grandes parcelles des pouvoirs de chacun des 16 millions de Tchadiens (moins les 15 généraux qui l'accompagnent officiellement) pour placer dans son compte de privilèges. Au nom des circonstances atténuantes qui prévalent, il pourra bénéficier de la grâce nationale mais pas de la confiance du peuple.

3. Parlant de la question militaire, il n'en est ni le plus haut gradé ni le doyen (âge) et moins encore le plus méritants du cercle. Alors même que la place du militaire est à la caserne dans une République qui se respecte, à en croire les grande nations du monde. Même pendant la 2e Guerre mondiale, la plus farouche de l'histoire de l'humanité, l'Angleterre, le Japon, les États-Unis... qui furent mieux n'eurent pas été présidés par des militaires, sauf erreur de ma part. Par contre, le Général De Gaulle qui fut militaire fit appel aux autres pour restaurer l'intégrité territoriale de son pays. On n'a donc pas besoin forcément d'un militaire au pouvoir au Tchad pour être bon gardien de la sécurité ici et là. Ce qui n'est pas, non plus, synonyme d'exclusion des militaires du processus de la transition.

4. Son intension de perdurer au pouvoir est déjà manifeste et cela n'inspire pas confiance aux autres Tchadiens, en plus de la confiance déjà perdue au point 2 de cet article. En effet, la clause de renouvellement de l'échéancier de la transition, sciemment inscrite dans leur charte de transition, renvoie à ce désir d'aller. Or, en conduisant la transition, le luxe lui sera donné de renforcer toutes ses bases arrières devant faire face à une quelconque contestation du peuple et s'éterniser au pouvoir en bon tel père tel fils. Il profitera pour avoir, en l'occurrence, des contacts solides à l'extérieur, la maîtrise des acteurs nationaux, un ancrage militaire consolidé, la facilité de mobilisation des fonds avec des partenaires, l'aptitude à détourner les mécanismes de transfert démocratique du pouvoir et surtout les moyens de l'Etat à sa disposition pour abuser du pouvoir.

6. Il ne doit pas avoir peur de la suite de sa vie, puisse que les Tchadiens vont lui pardonner son acte ainsi que ceux du défunt père national. En plus de cela, ils ont déjà thésaurisé suffisamment leurs comptes, à travers les deniers publics, pour s'auto-suffir sur tous les plans, y compris les arrières fils de la famille.

7. Le regime du parti MPS dont les acteurs sont toujours autour de lui aujourd'hui et le joug du clan qu'il assure la continuité ont été l'objet de rejet, de multiples contestations populaires au Tchad et au niveau de la diaspora, depuis des années, avec une forte intensité juste à la veille du décès de son père. Sa présence injuste et illégitime à cette place ne fera donc qu'attiser la flamme de la grogne sociale, au détriment de la paix et de la sécurité qui sont vraisemblablement les raisons fondamentales de son coup d'Etat.

8. Selon la conception du régime de son défunt père, il est encore immature à 37 ans pour diriger un pays. A l'africaine, disons que l'âme de son défunt père ne cautionnerait pas sa présence à la cabine d'Air Tchad. A cela, s'ajoute sa plausible immaturité intellectuelle, n'ayant pas encore achevé son cursus scolaire au lycée.

9. La transition au Tchad en ce moment crucial de l'histoire de notre pays, sur le sang des miliers de disparus et au croisement des chemins qui appellent à la refondation de la gouvernance, il n'est pas la figure qu'il faut à cette place. Puisse que cette transmission doit aussi et surtout être placée sous le signe de la réconciliation nationale et de la tracée des grandes trajectoires du pays. Une "main sale" n'est pas indiquée pour la porter à bon port.

10. Sa forte filiation à la France, teintée de dette morale et de complexe, est de nature à biaiser l'émergence d'une aspiration nationale juste et équilibrée pour garantir à notre pays une assise qui sied au développement durable et à la sécurité humaine. Il en va aussi de son propre bien.

11. La démocratie est indispensable à la bonne marche d'un pays aussi polyculturel comme le notre. A noter qu'aucun Tchadien n'est capable aujourd'hui de citer de façon exhaustive les ethnies qui composent ce pays. Il n'y a donc que le respect des principes et valeurs démocratiques qui soit susceptible de mettre les différentes aires culturelles à l'aise sur un fond de légitimité, de légalité, de justice, d'équité, d'égalité et d'humilité. Il n'est pas non plus de notre honneur national de s'ériger en mauvais exemple de démocratie en allant à cette dynastie. Alors même que la seule chause que son défunt père a promis aux Tchdiens lors de sa prise de pouvoir en 1990 était, disa-t-il : ni or ni argent mais la démocratie. C'est dire finalement que le fils l'a mise à terre avec lui ? Je n'étais pas sur les lieux donc je n'ai pas de réponse à cette question.

IL S'AGIT LÀ DES 11 RAISONS POUR LESQUELLES MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO NE DOIT PAS PRÉSIDER LA TRANSITION AU TCHAD

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter