Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 09 14Article 618433

Opinions of Tuesday, 14 September 2021

Auteur: BORIS BERTOLT

TCS: Cyrus Ngo'o et Koung A Bisseke cités dans un nouveau scandale de 18 milliards

Une affaire qui porte sur 12 hectares 34a de terrains Une affaire qui porte sur 12 hectares 34a de terrains

C'est décidément l'homme du moment au Cameroun. Le dorecteur général du port autonome de Douala est encore cité dans un scandale foncier. Il s'agit, selon les confidences du lanceur d'alertes Boris Bertolt, d'une affaire qui porte sur 12 hectares 34a de terrains d'une valeur estimée à 18 milliards Fcfa situé en plein Douala.

Cette affaire qui, remonte à quelques années avant l’arrivée de Cyrus Ngo’o à la tête du PAD, implique aussi l'ex ministre des domaines, du cadastre et des affaires foncières, Koung A Bisseke.

Ci-dessous l'intégralité des révélations de Boris Bertolt sur ce scandale

C’est une affaire dans l’affaire qui a conduit Cyrus Ngo’a allias « le sicilien du PAD » au Tribunal Crimel Spécial. Mais une affaire qui remonte à quelques années avant l’arrivée de Cyrus Ngo’o à la tête du Port Autonome de Douala (PAD). Une affaire qui porte sur 12 hectares 34a de terrains. Valeur estimée à 18 milliards Fcfa. En plein Douala.

En effet, parmi les biens de l’ancien Office Nationale des Ports du Cameroun (ONPC), figure un terrain de 14 hectares. Titre foncier 4038. Le terrain est géré par la liquidation de l’ex-ONPC. En 2013, Koung A Bisseke est ministre des domaines, du cadastre et des affaires foncières.

Aujourd’hui décédée mais cité dans d’innombrables scandales fonciers dont les dossiers ont été porté à l’attention de Paul Biya, elle décide unilatéralement de confisquer 12 hectares sur les 14 hectares qu’elle octroie gracieusement à la communauté Beedi qui n’avait pourtant pas été exproprié par le passé.

TRIBUNAL CRIMINEL SPÉCIAL

Très rapidement, une bataille s’engage entre Koung A Bisseke et le Cabinet Atou. Atou porte plainte au tribunal administratif pour contester la décision du ministre du 17 septembre 2013. Il attaque également la ministre au Tribunal de Première Instance de Bonanjo. Puis en 2014, une plainte est déposée au Tribunal Criminel Spécial (TCS).

Informé de la situation, le 7 novembre 2013, le ministre des Finances de l’époque, Alamine Ousmane Mey demande une concertation entre le ministaire des domaines et le Cabinet Atou. Faisant savoir à Koung A Bisseke que cette procédure de gratification de terrain pose problème parce qu’il s’agit d’un patrine dévolu à la liquidation de l’ex-ONPC. Koung A Bisseke ne s’y rend pas. Le dossier est bloqué.

Le 24 août 2016, Paul Biya nomme Cyrus Ngo’o à la tête du PAD. Il trouve ce dossier sur la table et ne dit rien. Pendant ce temps, la communauté Beedi va s’empresser de revendre les 12 hectares à des particuliers.

1000 FCFA LE M2 À BEPANDA

Dans une note confidentielle transmise à Paul Biya, l’on découvre qu’une quarantaine de personnes parmi lesquelles des hommes d’affaires, des hauts fonctionnaires et des hauts responsables du PAD ont acheté ce terrain qui est pourtant l’objet d’une enquête au TCS. Cyrus Ngo’o ferme les yeux. Paul Biya a pourtant tous ces éléments sur sa table. Plus grave ces responsables ont acheté le terrain en plain Douala à 1000 Fcfa le m2.

Le 10 février 2017, un document signé du Contrôle Supérieur de l’Etat et du ministère des Finances intitulé : « Rapport d’inventaire contradictoire de l’actif résiduel de l’ex-ONPC condamne la décision de Koung A Bisseke de prélever 12hectares sur les 14 hectares de l’ONPC et dénonce « l’incompétence du ministre ». Il recommande que ce terrain soit restitué à la liquidation de l’ex-ONPC. Le rapport dénonce par ailleurs que les anciens responsables de l’ONPC reversés au PAD continuent d’occuper les logements sans payer. La situation est bloquée. Ceux qui ont acheté les terrains à 1000 M2 s’en réjouissent et Cyrus Ngo’o ferme les yeux.

KOUNG A BISSEKE DÉCÉDÉ

Du côté de Yaoundé, le premier ministre n’est pas d’accord. Le 5 décembre 2018, il instruit son secrétaire général, Seraphin Magloire Fouda de demander à Koung A Bisseke « de bien vouloir suspendre toutes transactions, opérations et travaux en cours et / ou envisagées sur ledit terrain ». Mais Koung A Bisseke sera chassé du gouvernement le 4 janvier 2019.

Quelques mois après, elle est convoquée au TCS. Parmi les multiples dossiers contre elle, figure ce dossier de 18 milliards Fcfa. Cyrus Ngo’o sait mais ne recule pas. Eyebe Ayissi, le remplaçant de Koung A Bisseke qui décèdera plus tard après plusieurs auditions au TCS et hérite du dossier.
Souvenez –vous : ils sont près d’une quarantaine à avoir acheté ce terrain en plein Bepanda à 1000 Fcfa le m2.