Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 08 29Article 616159

Opinions of Sunday, 29 August 2021

Auteur: www.camerounweb.com

Suspension de Cyprien Amougou : le Nonce Apostolique interpellé

Nonce Apostolique Nonce Apostolique

Cyprien Amougou, curé de la paroisse de Ndonko a été suspendu de ses fonctions, après avoir frappé un vieillard qu’il accuse de sorcellerie.

Dans une lettre adressée au Nonce Apostolique au Cameroun et en Guinée Equatoriale, l’activiste Patrice Nouma s’oppose à la suspension du prêtre. Il demande à ce dernier d’être un « un père juste qui protège les serviteurs de Dieu ». Il alerte aussi ce dernier sur une mort programmé de Cyprien Amougou.

La rédaction de Camerounweb vous propose l’intégralité de la lettre de Patrice Nouma


LETTRE OUVERTE À LA HAUTE ATTENTION DU NONCE APOSTOLIQUE AU CAMEROUN ET EN GUINÉE ÉQUATORIALE, MONSEIGNEUR JULIO MURAT.

OBJET : Notre colère et indignation à la suite de la suspension du jeune prêtre CYPRIEN AMOUGUI de la Paroisse Saint Philippe et Jacques de NDONKO par Monseigneur Joseph Marie NDI OKALLA EVEQUE DU DIOCESE DE MBALMAYO, suvie de notre mise en garde face a la mort programmée de ce jeune Curé par les ennemis de la justice.

Je rappelle ici que ce jeune prêtre quelques jours auparavant avait échappé à sa résidence à un assassinat par des personnes armées (machettes ), parmis lesquels cet ex prisonnier et criminel Monsieur Ndong Daniel !
Monseigneur,

Faisant suite à la décision de l'Église Catholique Romaine au Cameroun de suspendre le jeune Curé CYPRIEN AMOUGUI de ses fonctions à la suite d'une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux ,le montrant entrain d'asséner des tiges de macabo sur une personne du troisième âge, nous venons fortement contester cette décision inique et attendons mener des actions fortes contre l'Église Catholique Romaine au Cameroun.

En effet , vous êtes sans ignorer que l'Église catholique Romaine au Cameroun est aujourd'hui en proie à toutes sortes de suspicions et d'accusations relativement aux pratiques de satanisme, de corruption ,de vol ,d'arnaque, de viol et de toutes les formes de vices qui découragent les Chrétiens avertis.
Il est fort surprenant qu'après les efforts et le travail fournis par le curé CYPRIEN AMOUGUI dans la paroisse de NDONKO pour la remettre à jour, qu'à la suite d'une accusation dont vous n'avez pas eu le temps de vérifier tous les angles, qu'il soit récompensé par une telle ingratitude.

Mon seigneur,
Heureux ceux qui sont persécutés pour la cause de la justice, disait JÉSUS CHRIST. Car c'est à eux qu'appartient le royaume des cieux.
Ce jeune curé que vous venez de sanctionner, est un ardent prometteur de la justice.
- Heureux les pauvres ;
- Heureux les artisans de paix,;
- Heureux ceux qui sont persécutés, disait Jésus Christ.
Ce jeune prêtre est victime d'un complot savemment orchestré par les ennemis de Dieu et ceux qui sont jaloux de l'action du jeune prêtre dans ce village.

Mon seigneur soyez un père juste qui protège les serviteurs de Dieu, parceque les paresseux, les mécréants de l'église catholique veulent le chasser pour profiter du travail de révolution qu'il a abattu en très peu de temps dans cette paroisse qui a une existence de soixante-treize ans .

N.B. le communiqué de Monseigneur Jean Marie NDI OKALLA ci-joint adressé au jeune curé à été publié par le forum "AKOAMAN".
Monseigneur,

Notre indignation à la suite de cette affaire est d'autant plus fondée que nous sommes surpris que l'Église catholique Romaine au Cameroun soit prompte à régler par des mesures fermes certains problèmes dans son Eglise alors qu'elle ferme carrément les yeux sur d'autres.

Revenant principalement sur ces nombreux problèmes auxquels nous nous serions attendus que l'Église catholique Romaine montre toute sa fermeté, il y'a successivement cette affaire de crime d'État ourdi par l'ancien directeur de Cabinet civil de la présidence de la République, Martin Belinga Eboutou sur le prêtre ANYA NOAH . La position de l'Église Catholique Romaine au Cameroun reste attendue à ce jour.

Il y'a eu dans la même veine le cas de Monseigneur JEAN-MARIE BENOÎT BALLA assassiné par le même individu et dont les conditions de la mort restent à élucider à ce jour.

Il y'a quelques années, Monseigneur JEAN KOUNOU et l'Abbé MATERNE BIKOA etaient violemment assassinés à Mbalmayo et alors qu'on a attendu que l'Église catholique Romaine se prononce,l'on a plutôt eu droit à un silence assourdissant.

Monseigneur,
Nous pourrions vous rappeler qu'il y'a quelques années également, l'abbé Mbida Cosmas,frère à un haut gradé de l'armée camerounaise le Général Amougou Bete avait froidement assassiné par noyade une quinzaine de jeunes dans le fleuve Nyong à Mbalmayo. Ce dernier fût caché et protégé par son frère haut officier et l'Église catholique Romaine au Cameroun comme à son habitude fût frappé d'omerta.

Face à ce qui nous semble comme une récurrence de faits incriminant votre église, nous venons donc nous indigner à la suite de la décision de sanctionner le jeune curé CYPRIEN AMOUGUI.

Si vous avez pris d'un peu de votre temps pour chercher la vérité sur cette affaire qui a défrayé la chronique, vous vous seriez rendus compte de ce que ce jeune prêtre a abattu un travail titanesque dans cette localité garnie de vieux sorciers.

Vous auriez pu savoir que dans ce village d'Ekonong qui dépense de l'arrondissement d'Akoeman ,Département du Nyong et So'o à Mbalmayo, plusieurs meurtres ont été comptabilisés de ce côté.

Du meurtre d'un certain MBIDA MEWOLI ,du nom de ce jeune qui s'était fait poignarder en plein carrefour en passant par la mort dans les conditions troubles de Monsieur MBALLA JOSEPH assassiné à coups de Barres de fers derrière son domicile jusqu'au crime de la veuve de madame ONDOUA MVONDO née ETOA JULIETTE à l'arme blanche le 09 février 2008 sous les consignes obscures de Monseigneur ADALBERT NDZANA avec la complicité des Ministres Grégoire OWONA et Martin Belinga Eboutou, l'église catholique Romaine ne se distingue finalement que d'actualité de crimes.

Que dire de ce gang de crime qui sévit à Ekonong sous la houlette de nombreux vieillards qui opèrent soient par empoisonnement ou par usage des gris gris et de pratiques de sorcellerie reconnus pourtant par ces derniers ?

Monseigneur,
Si vous avez pris du temps pour examiner de fond en comble le problème de votre jeune curé, vous aurez su que ce jeune homme est tout simplement victime de son grand cœur à servir le Christ. Il est victime de sa franchise dont il n'a cessé de clamer face aux agissements du groupuscule de sorciers et criminels de ce village qui le considèrent depuis un certain moment comme quelqu'un à abattre par tous les moyens.

Au lieu de le protéger,vous avez choisi de le livrer à la vindicte populaire de la sorcellerie de quelques élites de cette localité.

Voici un jeune prêtre qui n'a pas attendu de nombreuses années pour redorer le blazon d'une église séculaire vieille de 73 ans alors que celle-ci tombait déjà en ruines devant tous les vieux prêtres qui se sont succédés dans cette paroisse.

En décidant de le sacrifier, c'est l'église catholique que vous avez décidé d'ensevelir.

Monseigneur,
Fort de ce qui précède, nous venons vous prendre à témoins de ce que nous entendons mener des actions fortes au Cameroun et dans tous les milieux du clergé catholique Romain dans le monde et principalement à Rome pour dénoncer cette énième incurie. Nous ne comptons pas accepter une décision qui frise la provocation alors que votre Église est attendue ailleurs.

Tel est le sens de cette lettre ouverte.

Dans l'espoir que vous prendrez rapidement des mesures pour éviter toutes formes d'escalade, je vous prie d'agréer l'expression de ma parfaite considération. J'AI DIT !

Patrice Nouma.:
Fils de la République
Tel:(001)551-666-1027
Ampliation:
A tous les responsables de l'église catholique en commençant le PAPE.