Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 10 27Article 552103

Opinions of Tuesday, 27 October 2020

Journaliste: Sosthene Parol Sosthene Parol

Sodome et Gomorrhe la légende se reproduit au Cameroun par deux tribus

Deux tribus nationalistes reconnues depuis les années d'indépendance avec qui l'État à travers le colon à négocier pour certains un d'octroi de crédits et des bourses à l'étranger et pour une autre l'enfer.

Celle de KAMTOTO a le mérite d'avoir inspirée toute une nation à l'économie, à l'identité culturelle, à la valeur du foncier et l'autre jusqu'à présent se contente de se constituer comme son propre frein par une détestation de tous ceux de leurs tribus qui veulent sortir la terre de l'eau. Quand un SAWA BASSA BATI MPOO rencontre de la résistance, elle vient toujours des siens Comme chez les Fang Betis. Ces 2 tribus ont en commun qu'elles excellent dans les extrema. Autant elles possèdent les meilleurs dans leurs domaines de prédilections autant elles possèdent ce que le Cameroun à de pire. À comparer aux ambazoniens on pourrait dire qu'ils sont des scouts face à la capacité de nuisance de ces deux calamités.

L'une possède l'économie du Cameroun et avec fierté nous le reconnaissons, mais comment expliquer qu'elle est celle qui œuvre le plus dans la destruction du chemin qu'elle aura tracée pour nous et les futures générations et l'autre porte avec fierté les stigmates de la colonisation prix à payer pour notre indépendance et pourtant certains s'illustrent par des actes de perversions et de complicités dans la DÉSTABILISATION d'une nation pour laquelle elle aura payé un lourd tribu.

Loin de dire que les autres régions du Cameroun n'ont pas participé à la construction de nos acquis, mais pour dire que les autres conscientes des enjeux et gardant le souvenir d'un passé douloureux excellent dans le compromis, la tolérance et le vivre ensemble. C'est le cas de ma région le grand Nord.

En photos l'illustration de mon post. Souvenez-vous de leur participation à la dégradation de l'image du Cameroun à travers le monde entier en complicité avec les ONGs dans la dégradation des mœurs et des actions que mène la dissidence Ambazoniennes.
J'aimerais bien les entendre aujourd'hui face à la douleur de toute une nation.

Comment des enfants peuvent-ils mourir justes parce qu'ils voulaient acquérir le savoir?
Quelle est notre raison d'être?

Il est temps que les chefs traditionnels de nos deux tribus se dressent contre cette nouvelle GANGRÈNE qui s'est constituée comme un frein pour notre vivre ensemble.
Sauf un silence complice.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter