Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 09 14Article 541342

Opinions of Monday, 14 September 2020

Journaliste: Sismondi Bidjocka

Sismondi Bidjocka recommande de traiter 'Kamto et sa bande' avec 'brutalité' et 'cruauté la plus féroce'

Sismondi Barlev Bidjocka Sismondi Barlev Bidjocka

Les hommes se trompent souvent lorsqu’ils pensent adoucir l’orgueil et la haine par la modération. On voit par de nombreux exemples que la modération, loin d’être utile, n’est que trop souvent nuisible, surtout lorsqu’on l’emploie avec des hommes qui, par envie ou par toute autre cause, ont conçu contre vous de la haine. et pire, une haine tribale calibrée. Ceci dit, on ne traite pas des problèmes comme ceux posés par KAMTO et sa bande par la modération, mais par la brutalité la plus extrême, et la cruauté la plus féroce, de sorte qu'il ne leur revienne jamais plus l'envie de recommencer.

Faire preuve de modération et de retenue donne des ailes à ceux là qui ne sont animés que par la haine, et qui plus est une haine tribale féroce. le sort de la république ne les intéresse pas en réalité, mais celle de l'ethnie motive leur mobilisation. Ne vous y trompez pas, on a pas à faire à des gens qu'il faut ménager, on a à faire à des individus animés de haine tribale, prêts à verser le sang par tribalisme exacerbé.

Machiavel affirme qu'il vaut mieux inspirer de la peur à son peuple que de se faire aimer pour atteindre ses objectifs en république.
Le mépris et l’injure engendrent la haine contre ceux qui s’en servent, sans leur procurer aucun avantage. Je suis persuadé qu’une des plus grandes preuves de sagesse que puissent donner les hommes est de s’abstenir de proférer contre qui que ce soit des paroles menaçantes ou injurieuses, parce que, loin d’affaiblir les forces d’un ennemi, la menace le fait tenir sur ses gardes, et que l’injure accroît la haine qu’il vous porte, et l’excite à chercher tous les moyens de vous nuire.

Les paroles injurieuses qu’on profère contre un adversaire naissent le plus souvent de l’orgueil qu’inspire ou la victoire ou la fausse espérance de vaincre. Ce faux espoir porte non-seulement les hommes à se tromper dans leurs discours, mais même dans leurs désirs ; car, lorsque cet espoir s’insinue dans le cœur des hommes, il les pousse au delà du but, et leur fait perdre le plus souvent l’occasion d’obtenir un bien assuré, dans l’espérance d’en acquérir un plus grand, mais incertain.

La puissance singulière de la pensée de Machiavel, ou sa Virtù, est de penser la possibilité du vivre-ensemble, le bien général d’un État donné, sous la condition expresse du caractère radical et irrelevable du mal général. Dans les Discours, Machiavel écrit :
Tous les écrivains qui se sont occupés de législation - et l’Histoire est remplie d’exemples qui les appuient — s’accordent à dire que quiconque veut fonder un État et lui donner des lois doit supposer les hommes méchants et toujours prêts à déployer ce caractère de méchanceté toutes les fois qu’ils en trouveront l’occasion. Si cette disposition vicieuse demeure cachée pour un temps, il faut l’attribuer à quelque raison qu’on ne connaît point et croire qu’elle n’a pas eu occasion de se montrer ; mais le temps qui, comme on dit, est le père de toute vérité la met ensuite au plus grand jour.
Quand un groupe d'individus a le toupet de se lever en république en déclarant qu'à une date précise ils organisent des manifestions pour renverser les institutions républicaines avec pour slogan "PAUL BIYA DOIT PARTIR" , je me dis que le président a vraiment perdu certaines de ses capacités à traiter ce genre de cas.

Les hommes, la plupart du temps sans raison, font l’éloge du temps passé et blâment le temps présent. c'est pourquoi vous entendez tout le temps dire que l'époque Ahidjo était une époque des réussites et que celle du renouveau est mal. Aveugles partisans de tout ce qui s’est fait autrefois, ils louent non-seulement ces temps dont ils n’ont connaissance que par la mémoire que les historiens nous en ont conservée, mais même ceux que dans la vieillesse ils se souviennent d’avoir vus étant jeunes. Demain, on en fera de même avec Biya, c'est une question de temps. d'ici là, il est urgent pour Paul Biya de relire Nicolas Machiavel. il trouvera la solution pour la bande à Kamto.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter