Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 04 28Article 508675

Opinions of Tuesday, 28 April 2020

Journaliste: Martin Tajo

Scandale: une femme décède par simple négligence à l´hôpital général de Yaoundé

Mefing Martine est morte dans des conditions troublantes, par simple négligence à l´hôpital général de Yaoundé, sans assistance médicale.

VOICI LA VÉRITÉ

Cette maman ne se sentait pas bien. Alors elle s´est rendue dans une clinique à Biyemassi où elle a été diagnostiquée et informée qu´elle présentait les signes du diabète.
Deux jours après, les problèmes respiratoires ont commencé et elle s´est rendue encore à la même clinique où elle a été conseillée d´aller à l´hôpital général de Yaoundé.

Une fois à l´hôpital, elle passé toute la nuit et uaqau petit matin qu´on a fait ses examens (Radio + Covid etc.). Le docteur a dit qu´elle avait une infection pulmonaire qui l´empêchait de respirer. Voilà qu´elle est restée à l´hôpital et vers 4:00 elle a chuté. Entre temps sa fille se bat, mais il n´y n’a aucun médecin disponible. C´est comme ça qu´elle est restée entre 4:00 et 10:00 sans assistance médicale et elle est morte.

La famille conduit le corps à la morgue et plus tard le soir, vers 18 heures, les docteurs appellent ses enfants pour dire que la mère est morte du Covid-19 et doit être enterrée le plus rapidement possible. Mais c´est la famille qui a conduit le corps à la morque et non l´hôpital, attention !

Le lendemain, l´hôpital leur demande d´apporter un cercueil et Parallèlement, on informe que le sous-préfet veut les rencontrer. Ils sont menacés de ne plus parler du corps de la maman, car ils avaient beaucoup bavardé à l´hôpital, troublant la tranquillité des autres, estiment le sous-préfet. C´est suite à cette sommation qu´il y´a eu un silence Radio.

Le corps a fait 4 jours à la morgue et c´est mardi vers 16:00 que le sous-préfet arrive avec une équipe sortie d´où on ne sait, pour conduire le corps au Cimetière. Ils sont allés enterrés le corps au cimetière de Nkolbissong. Voyez-vous donc, elle a eu deux examens, l´un c´est le diabète et l´autre c´est le trouble respiratoire. La question qu´on se pose est celle de savoir: D´où vient-il qu´on parle du Covid-19 ? Pourquoi c´est plusieurs heures après sa mort qu´on parle de Covid-19 à ses enfants ? Pourquoi l´hôpital a-t-il confisqué tous les documents de leur maman à la direction?

Au moment où je vous écris, la famille est bien portante. Tout le monde est en santé. Si cette maman était morte du Covid-19, alors toute la famille, ses enfants et ceux qui étaient proche d´elle à l´hôpital seraient contaminés. Donc les docteurs ont simplement négligé cette maman et elle est morte sans assistance.

Maman Mefing Martine était marié à Badenkop et vivait à Biyem massi, elle vendait les fruits au rondpoint express. Par la négligence de l´hôpital, elle n´est plus. Je voudrais également vous rappeler que cette dame avait plusieurs locataires et si elle avait le Cobid-19, on devrait teste aussi les locataires, ce qui n´a pas été fait.

Une autre question qui me tourmente: Est-ce qu´on garde les morts du Covid à la morque ? Pourquoi garder son carnet, son acte de décès etc.? Pourquoi on n´a pas alors mis les autres en quarantaine? Pourquoi on n´a pas dit à la famille que la mère avait le Covid-19? Il y´a quelque chose de très louche dans cette affaire.
La lumière doit être faite dans cette affaire pour que les autres en échappent. Ce qui se passe au Cameroun actuellement c´est la vraie sorcellerie, la magie je vous assure !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter