Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 02 05Article 455607

Opinions of Tuesday, 5 February 2019

Journaliste: Boris Bertolt

Scandale au Port de Douala: Ferdinand Ngoh et le DG donnent 5 milliards aux italiens

C’est un secret de polichinelle. Le port de Douala c’est la mafia à ciel ouvert. Ca on le sait depuis des lustres. Mais ce qui est caché depuis l’arrivée de Cyrus Ngo’o, l’actuel directeur général du PAD, un homme apparemment à priori inoffensif, ce sont les nouvelles formes de braquages qui s’opèrent. Ce week-end déjà, ses responsables ont tenté de nous expliquer comment malgré la baisse de régime de fonctionnement du port de Douala, ils ont réalisé l’exploit de faire passer le budget de la sécurité de 1 milliard fcfa à 25 milliards Fcfa. Non vous ne rêvez pas. Imaginez un boutiquier qui payait son gardien à 1 00 000 Fcfa, alors que la concurrence a diminué son attractivité et sa compétitivité, il décide de payer désormais son gardien à 2 500 000 Fcfa. Au port autonome on explique que c’est parce qu’il fallait introduire « la hightech security » c’est ça. Continuez à nous prendre pour des moutons.

Cette fois ci, c’est un nouveau scandale. En juin 2018, le PAD décide de décongestionner son quai. Il s’agit d’une opération d’enlèvement des carcasses d’automobiles, des navires et autres qui encombrent cet espace portuaire. A priori c’est une bonne initiative. D’ailleurs les initiatives ne manquent pas au pays de Paul Biya. Par exemple, la dorsale de pêche, qui a environ 400 000 m2, n’est navigable que sur 15 000 m2. Sur ses 2000 mètres de quais, seul un linéaire de 600 mètres est exploitable (soit 1400 mètres de quais inexploitables). Il fallait donc faire quelque chose. Mais lorsque le clan Ferdinand Ngoh Ngoh est à la manœuvre, tenez-vous tranquille, vous allez pleurer vos milliards.

LIRE AUSSI: Grève de la faim: le professeur Alain Fogué dans un état critique

Cyrus Ngo’o , un homme lige du réseau Ngoh Ngoh avait reçu l’aval du Conseil d’administration le 6 octobre 2017 pour conduire l’opération. A la suite d’un appel d’offre aujourd’hui contesté, c’est l’entreprise italienne Bonifacio qui sera retenue on ne sait sur quel critères. Le PAD va débourser la coquette somme de 4, 7 milliards Fcfa pour l’opération. Problème : l’ancien ministre des marchés publics, Abba Sadou s’oppose à la démarche de Ngoh Ngoh. Il estime que l’Etat du Cameroun ne doit rien payer aux Italiens dans la mesure où l’important matériel qu’ils devaient retirer au port leur permettait largement de réaliser le travail et réaliser des bénéfices. Car les carcasses retirées devaient être revendues par les Italiens. Ce qui les aurait permis de gagner double. Ce qui est inacceptable.

Mais lorsqu’on a le bras long au Cameroun, tout est possible. Cyrus Ngo’o , contacte son ami Ngoh Ngoh, le secrétaire général de la présidence de la République. Si vous voulez le vice Dieu. Ce dernier sans se référer au ministre donne directement l’autorisation au DG du PAD de concéder le marché aux italiens. Ainsi, les italiens vont prendre nos 4,7 milliards, mais également l’importante carcasse qui valait des milliards de Fcfa qu’ils iront vendre en Inde. Mais nous savons tous que les siciliens ne sont pas des enfants. Ils savent toujours bien récompenser ceux qui les viennent en aide. Pour que la mafia survive tout le monde doit manger. Bienvenue les rétro-commissions. Chacun peut donc imaginer où se trouve nos 4 milliards Fcfa.
Ainsi va la République.