Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 06 01Article 517159

Opinions of Monday, 1 June 2020

Journaliste: BORIS BERTOLT

Sanctions disciplinaires: guerre ouverte entre Béti Assomo et des officiers supérieurs


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

C’est une affaire qui est en réalité symptomatique du ministère de la Défense mais plus généralement de l’Etat du Cameroun: la guerre des réseaux. A cet effet depuis un mois, des officiers supérieurs de l’armée camerounaise ont décidé de bloquer le reversement du maître principal major, Ela John Samuel à son corps d’origine: la marine nationale. Car le ministre de La Défense a accumulé suffisamment de preuves qui font du sous officier Ela, un dealer.

En rappel, tel que publié il y a quelques jours sur cette page, Le 6 mai 2020, le ministre de La Défense, Joseph Beti Assomo dans un message porté numéro 203044 reversait l’officier marinier, Ela John Samuel à son corps d’origine la marine nationale. L’officier marinier Ela était précédemment en service au centre des renseignements militaires au ministère de La Défense à Yaoundé.

Pour ceux qui ne le savent pas, le centre des renseignements militaires est le plus grand service de renseignement opérationnel du Cameroun. On ne peut donc pas laisser à un poste aussi stratégique dans l’armée un trafiquant de drogue même si son parrain est l’officier supérieur le plus puissant de l’état-major des armées: le capitaine de vaisseau, Ndoudoumou.

Mais au Cameroun les choses ne se passent toujours pas comme elles doivent se passer. Les réseaux se sont donc activés. Le douanier Gervais Ndo, directeur de la coopération internationale à la direction générale des douanes contacte le chef de la sécurité militaire, le sulfureux colonel Bamkoui pour étouffer l’affaire et négocier une affectation de Ela John Samuel à la SEMIL.

Visiblement Gervais Ndo doit tenir Bamkoui quelque part. Car le chef de la SEMIL décide d’aller négocier. Il va donc rencontrer le chef secrétariat militaire adjoint du ministre de La Défense, le tout puissant Ngolo Ngomba et lui propose d’accepter le transfert du trafiquant de drogue dans une antenne SEMIL au lieu d’être d’appliquer les instructions du ministre tel qu’indiqué dans le TO ( message porté)du ministre de La Défense.

Problème: nul ne sait comment l’état major des armées va réagir dans la mesure où ce sont eux qui ont découvert le scandale de trafic de drogue et ont demandé le reversement et les sanctions disciplinaires contre Ela John Samuel conformément au RDG ( règlement de discipline général) des armées.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter