Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 10 06Article 546625

xxxxxxxxxxx of Tuesday, 6 October 2020

Source: Dan Eboudou Essissima.

Sanctions des USA: qui est réellement Tibor Nagy, le diplomate qui malmène Biya et ses proches

Tibor Nagy, sous-secrétaire d'Etat américain chargé des affaires africaines, est un diplomate de carrière. Il a passé 32 ans au service du gouvernement américain dont plus de 20 ans en mission en Afrique. Il a exercé les fonctions d’ambassadeur des États-Unis en Éthiopie, d’ambassadeur des États-Unis en Guinée, et de chef de mission adjoint au Nigéria, au Cameroun et au Togo.

D'après un rapport des députés français publié le 1er juillet 2020, Tibor Nagy souhaite faire partir Biya du pouvoir : « (..) il s’agit d’une croisade personnelle de ce Tibor Nagy, qui souhaiterait faire partir Paul Biya »
Les députés français, disent dans ce même rapport que la stratégie de Nagy est de soutenir les leaders anglophones et l'opposant Maurice Kamto : « La politique américaine au Cameroun est clairement une politique hostile à Paul Biya et par voie de conséquence, peut-on dire, aussi à la France, qui apparaît comme l’ami de Paul Biya. Le soutien aux leaders anglophones fait partie de la stratégie de Tibor Nagy et l’opposant Maurice Kamto, l’opposant le plus représentatif, si je puis dire, du Président Biya – M. Kamto est un bamiléké de l’Ouest francophone – a été reçu à plusieurs reprises à Washington. »


« Le sous-secrétaire d’État américain Tibor Nagy est un descendant d’Imre Nagy qui s’était élevé contre les Soviétiques à Budapest lors des tragiques incidents de 1956. Imre Nagy avait été exécuté en juin 1958. Son fils Tibor Nagy s’occupe de très près du Cameroun et a déclaré dans une interview récente à RFI : « Le Cameroun est un pays qui m’empêche de dormir. Malheureusement chaque jour qui passe, de plus en plus de personnes de la région sont tentées d’avoir leur propre pays. »

Le rôle des États-Unis et singulièrement de M. Nagy nous a été rappelé par la quasi-totalité de nos interlocuteurs. Les mots de M. Nagy sont suffisamment forts pour autoriser plusieurs niveaux de lecture. Est-ce que les Américains encouragent la sécession ou s’agit-il seulement d’un moyen de pression sur Paul Biya ? Alors d’un côté, c’est là qu’il y a une sorte de paradoxe, on y est habitué dans la position diplomatique américaine.

Les États-Unis déclarent se retirer du Sahel et de l’autre ils s’impliquent au Cameroun. La première hypothèse est qu’il s’agit d’une croisade personnelle de ce Tibor Nagy, qui souhaiterait faire partir Paul Biya, après avoir affirmé avoir fait partir Omar el-Bechir au Soudan.

L’aspect messianique n’est probablement pas absent de sa démarche. Une autre explication réside dans le fait que le Cameroun est, selon les mots même de Tibor Nagy, une affaire de politique intérieure américaine. En effet, les États-Unis apportent un soutien politique aux membres de la diaspora camerounaise, diaspora qui est nombreuse sur la côte Est des États-Unis et qui n’est pas négligeable : on parle de 1 500 000 personnes, dont une majorité d’anglophones et des leaders ambazoniens. Rodrigue Kokouendo a rappelé que la république d’Ambazonie ou Amba Land est le nom donné par les indépendantistes anglophones du Cameroun à l’ancien Cameroun du Sud, qui est non reconnu internationalement.

En résumé, la politique américaine au Cameroun est clairement une politique hostile à Paul Biya et par voie de conséquence, peut-on dire, aussi à la France, qui apparaît comme l’ami de Paul Biya. Le soutien aux leaders anglophones fait partie de la stratégie de Tibor Nagy et l’opposant Maurice Kamto, l’opposant le plus représentatif, si je puis dire, du Président Biya – M. Kamto est un bamiléké de l’Ouest francophone – a été reçu à plusieurs reprises à Washington. », députés français.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter