Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 05 08Article 462712

Opinions of Wednesday, 8 May 2019

Journaliste: Kand Owaslki

Sérai: la nouvelle trouvaille de Biya pour faire endormir les Camerounais

Maurice Kamto, les membres de la coalition et tous les autres détenus seront libérés à la grande honte des partisans de l'appareil répressif de monsieur Biya.

Il faut noter que l'arrestation de Maurice Kamto avait été d'abord et avant tout une manière pour Biya de démontrer aux siens qu'il est le "plus fort"; elle visait également à satisfaire une haine qui jusque là était impuissante, envers l'homme qui avait osé défier leur dieu, celui-là par qui cette bande de faux diplômés et de cancres (excusez du peu) ont investi pendant 36ans les artères de l'administration Camerounaise ainsi que les corps de la fonction publique tels que la police et bien d'autres. Je vous l'avais dit, le véritable enjeu de cette haine, de cette guerre contre un homme animé par l'amour de son pays repose dans ce que plus de 90% de ces gens ont bâti leur empire sur le faux, s'engraissant sur la misère des camerounais. Ce n'est pas surtout Biya qu'ils essaient de sauver, c'est eux. Voilà pourquoi ils se sentent personnellement concernés par les reproches que l'on fait quotidiennement à l'homme le plus médiocre et cruel de l'histoire. C'est qu'il s'agit en fait d'un paravent à leur part de cancritude. De là il fallait se leurrer de penser qu'ils accueilliraient l'idée du changement à bras ouverts...

En arrêtant Maurice Kamto, Biya voulait donc calmer la rage de ses chiens qui ont vu en Maurice Kamto un caillou dans leur tapioca. D'ailleurs qui ne se souvient pas que pendant la période de campagne certains parmi eux accusaient Maurice Kamto d'être un homme chiche et dur contrairement à Biya qui les a toujours nourris de l'argent du contribuable en leur laissant le soin de voler selon leurs besoins ?? Une fonctionnaire du ministère de finance m'avait d'ailleurs dit son courroux quant à la volonté de Maurice Kamto de réduire les frais de billets d'avion pour les missions à l'étranger ; voilà pourquoi elle a dû voter contre lui.

Ce kidnapping du 28 janvier est de facto apparu comme un soulagement préalable à leur haine mais aussi à leur peur. Qui ne se souvient pas de l'extase qu'ils dégageaient ce soir là? Certains parmi eux ont même essayé de faire des enfants à leur femme cette nuit là tellement ça leur était jouissif de savoir leur bourreau assis au cachot aux côtés des voleurs de leur espèce. Ils ont exigé à Biya de lui donner 30ans de prison. Sans rire, certains rigolos lui ont même exigé la condamnation à mort. Paul Biya qui avait compris très tôt que l'arrestation du président élu ne lui ferait pas de bien, s'était alors trouvé dans une sorte d'impasse entre le feu de celle-ci et celui de la colère de ses chiens...

Il a d'abord pensé à coller 15ans à l'homme qui avait été enlevé une nuit sur la base d'un mandat de perquisition, pour ensuite annoncer sa grâce présidentielle aux prisonniers le 19 Mai prochain. Sauf que rien n'a marché selon ses plans. Aujourd'hui que la communauté internationale lui met une sacrée pression Paul Biya s'achemine vers l'arrêt des poursuites contre ses prisonniers politiques...

Et là, il faut qu'il explique à ses chiens pourquoi il est incapable de condamner le président élu, lui le Dieu qui peut tout. La solution magique a été trouvée et annoncée hier dans un message sur Facebook : LE PARDON.

Vous verrez, ils essayeront de faire croire en la magnanimité de Biya. Ils diront qu'il a accordé son pardon à Maurice Kamto. Face à ce lot de consolation il faudra leur opposer une seule question : qu'est-ce que Maurice Kamto lui a fait ?

Que Biya sache que la libération de Maurice Kamto sera plus que son arrestation une grossière erreur. Wèèh je n'aimerais pas être à sa place.