Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 10 24Article 474641

Opinions of Thursday, 24 October 2019

Journaliste: camerounlink.com

Séjour de Le Drian: les grosses erreurs d’Etoudi

Dans mon cerveau, ça bouillonne. Mes nerfs sont tendus. Parce qu’un monsieur quitte son pays pour venir organiser un « grand dialogue bis », pour reprendre l’expression du quotidien Info Matin de ce jeudi 24 octobre 2019, dans mon pays. Il se balade dans nos villes sans recadrage, avec la protection de nos forces de défense et de sécurité souvent lynchées et traitées d’anges noirs par les médias de son pays. Qu’est-ce que je suis censé comprendre là?

Honnêtement, j’ai l’impression de voir « Père Noël » en train de causer avec les plus intelligents de la classe pour mieux distribuer les cadeaux plus tard. Tous accourent vers lui comme les abeilles vers le miel. Il est en repérage. Il cause, il retient ce qui lui convient dans tous les secteurs d’activité. On dirait un patron qui inspecte son champ de cacao. La scène est digne d’une colonisation moderne.

Aucune communication du porte-parole du gouvernement camerounais, René Emmanuel Sadi, pour rappeler à son confrère français que nous sommes un État souverain et que nous sommes jaloux de notre souveraineté.

Pour quel futur je me bats donc si la diplomatie est si injuste ? Contre quel média dois-je continuer à me battre quand tout est planifié d’avance pour que notre paysage médiatique vibre au rythme du Quai d’Orsay ?

Parce que je milite pour le respect des valeurs des peuples noirs, l’ingérence et pour la décolonisation, je n’exploiterai pas le communiqué spécial de la diplomatie française sur la visite de travail de Jean-Yves Le Drian au Cameroun.

Casses des ambassades

La seule communication valable, pour moi, est celle du porte-parole du gouvernement camerounais, René Emmanuel Sadi que j’attends avec impatience, même comme je sais qu’elle viendra plus tard, ou ne viendra même pas. En tout cas, je ne boirai pas le contenu du communiqué officiel sur le séjour de Jean-Yves Le Drian au Cameroun comme une parole d’évangile.

J’ai encore en mémoire la contre-communication menée par ce diplomate français après les casses de l’ambassade du Cameroun à Paris. Alors qu’on savait tous que Lejeune Mbella Mbella, ministre camerounais des Relations extérieures (Minrex) avait convoqué Gilles Thibault, ancien ambassadeur de France au Cameroun, dans ses services pour avoir des explications sur cet incident dans les locaux de la représentation diplomatique du Cameroun dans la capitale française, Jean-Yves Le Drian avait plutôt parlé d’une visite ordinaire. Or, il s’agissait bien d’une convocation du Minrex.

Chaque fois que je regarde Le Drian, cette contre-vérité ressurgit dans ma tête. De toutes les façons, peu importe le type de visite qu’il effectue en ce moment au Cameroun, je n’exploiterai que la communication gouvernementale de mon pays.