Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsArticles2021 07 14Article 608101

Opinions of Wednesday, 14 July 2021

Auteur: Zona Coker

'S'acharner sur Kamto c'est mettre le carburant dans le moteur de la révolution'

Les anglophones fidèles à leur façon de faire ont lancé les hostilités Les anglophones fidèles à leur façon de faire ont lancé les hostilités

L'attaque contre la résidence du président national du MRC et la tentative d'assassinat dont Maurice Kamto a été victime fait le chou gras des activistes camerounais de la diaspora et des militants du parti. Cette démarche de l'activiste pro-Biya, Billy Akele, récemment revenu de France risque de mettre feu au pays. C'est la position de Zona Coker.

Que ce soit bien clair. Contrairement aux Ekang qui ont décidés de sacrifier leur peuple, leur culture, leurs terres et l'avenir de leurs propres enfants pour un homme insignifiant nommé Biya Bi Mvondo; pour les Bamileke, toutes ces choses n'ont pas de prix et passent avant la personne nommé Maurice Kamto. La valeur que les Ekang inconscients des enjeux communautaires et politiques de leur peuple donnent à Biya Bi Mvondo qui est la cause de leurs malheurs n'est pas du tout la même valeur que les Bamileke donnent à Maurice Kamto dont seul le nom leur est utile pour motiver leurs troupes. Alors menacer de tuer Maurice Kamto si les talibans touchent à un seul cheveu de Biya Bi Mvondo et de son épouse à Genève ne fera pas reculer les talibans, bien au contraire... Ils savent déjà que humilier Biya Bi Mvondo à Genève c'est humilier tout le peuple Ekang qui prouve ne même pas savoir ce qui est bien pour lui. Les Bamileke sont entrain de construire leur histoire héroïque à léguer à leurs enfants pour continuer leur combat suprématiste. Une véritable démonstration de force de tout un peuple dont la mort de Maurice Kamto ne pourra égaler. Bien au contraire, le nom de Maurice Kamto qu'ils utilisent sera encore plus puissant s'il perdait la vie entre les mains des Biyayistes. Il sera alors considéré comme un martyr qui s'est sacrifié pour le bien de toute sa communauté. Qui sait, voilà peut-être le déclencheur que certains attendent pour enclencher le pourrissement général sur le terrain. A bon entendeur, salut !

En venant en Europe malgré les dernières humiliations que lui ont fait subir les talibans et la France, Biya Bi Mvondo n'a comme à son habitude pensé qu'à sa petite personne. Il fout quoi en suisse si ce n'est pour prendre le plaisir comme d'habitude à voir les camerounais se déchirer à cause de lui. Le dictateur est un sadique comme je le dis souvent et un pervers narcissique aussi. Je n'arrive pas à comprendre que les voix ne s'élèvent pas au sein du peuple Ekang pour dénoncer ce voyage inutile qui humilie tout un peuple. On ne peut pas se laisser marcher et cracher dessus en permanence par un individu pendant des décennies sans une seule fois dire assez. Il nous a imposés les sectes et la sodo on n'a rien dit. Il a rendu inutile la fonction de nos gardiens de la tradition et détruit notre culture, on n'a rien dit. Il a tué ou détruit tous les hommes courageux et valeureux que nous avions on l'a regardé faire. Il nous a embarqués dans une guerre maudite au NO-SO, on a applaudi. Il a détruit notre forêt et il a arraché nos terres pour son usage celui de ses créatures et proches, et pour en donner aux étrangers qui les exploitent, on l'a regardé faire etc, etc, etc... Mais franchement, c'est quel genre d'inertie ça?

Même aujourd'hui où tout est clair qu'il nous entraîne dans un suicide collectif, je vois les Ekang continuer d'applaudir ses conneries. Il n'y a aucune fierté à transmettre la lâcheté, la peur et l'inertie à nos enfants qui à cause de nous devront marcher têtes et yeux baissées, et épaules affaissées devant les autres. Nous devons nous battre contre Biya Bi Mvondo et son système quoique ça en coûte pour arracher ne serait-ce que notre dignité et notre fierté au profit de nos héritiers. Alors que d'autres combattent un président sans bilan, les Ekang défendent leur patriarche du village et assument ses échecs. Après 40 ans, nous ne savons même pas faire la différence entre ces deux fonctions ? Si vous êtes confortables avec la médiocrité, d'autres veulent sortir de là et vous ne pourrez pas les en empêcher. Si vous continuez dans cet entêtement à assumer la bêtise, préparez-vous à livrer des guerres même là où vous ne vous attendiez pas. Si celle du NO-SO vous dépasse déjà après seulement 5 ans, je n'imagine même pas ce que ça deviendra si d’autres fronts s'ouvrent contre vous avant la fin de votre 7ème mandat. Peuple Ekang, vous n'avez que des faux-amis en Biya Bi Mvondo. Plus personne ne veut de lui. Ils font tous semblant pour vous surprendre à la dernière minute.

Les anglophones fidèles à leur façon de faire ont lancé les hostilités devant l'intercontinental hier à Genève. Ils ne sont pas dans le beaucoup parler, ils sont patients et passent par des procédures légales. Ce n'est que lorsque les voies légales sont épuisées sans suite qu'ils passent à l'acte et plus personne ne peut les arrêter. Si ce qui s'est passé devant l'intercontinental de Genève hier est l'équivalent de la marche avec l'arbre de la paix qui a déclenchée la guerre du NO-SO, et qu'ils se mettent à traquer les dirigeants francophones en Europe, ça ne va pas du tout blaguer. Ils ne sont pas dans vos histoires de tribalisme et ont les bonnes raisons qui vont justifier leur colère et leurs actes. Irez-vous avec vos patriotes opportunistes confronter Field Maréchal, No Pity et leurs troupes au NO-SO afin de prêter main forte à l'armée qui est aujourd'hui entrain de se rendre compte qu'il n'y a pas de petite guerre ? Le mépris c'était avant. Ce sera comme chacun fais son lit aujourd'hui qu'il dormira demain. Abim té!