Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 02 20Article 574681

Opinions of Saturday, 20 February 2021

Auteur: Darling Nguevo

Retour de Mamadou Mota: le message de Darling Nguevo aux 'sardinards'

Depuis l'accueil populaire et très chaleureux le weekend du 13-14 février 2021, du Président Élu Maurice Kamto et de son Premier Vice-Président Mamadou Mota dans tout le Septentrion en général et en particulier à Tokombéré (le village commun de Mamadou Mota et de Cavaye Yeguie Dibrill), certains profils ont brusquement repris de façon très dense du service sur la toile et avec un angle d'attaque en général bien rôdé qui repose sur le tribalisme et/ou sur des propos orduriers et des attaques strictement ad hominem. Parmi ces profils de retour en service avec rage et une fureur toute spéciale, quelques uns se démarquent tout particulièrement. Parmi les adeptes de la division et de la haine qui se sont démarqués durant la semaine dans cette piètre besogne, l'on pourrait aisément noter des individus tels qu' Abramovitch Tara.

Charles Ndong Medza Baka Hama Blaise Etek (de son vrai nom Blaise Etongtek Batam ) Jean Charles Manga Patrick Mballa Ndouene Yadja Francis Mbeng. Vous en avez certainement remarqué de nombreux autres que vous pouvez compléter à la liste, mais je vais m'en tenir qu'à ces quelques-uns pour décrire de façon globale leur mode opératoire.

Ainsi donc, agissant comme de manière concertée, leur objectif commun est de créer le maximum de diversion possible par rapport à l'actualité autour du MRC, son Président National et du Lion du Sahel Mamadou Mota. Et l'arme suprême pour atteindre cette fin est d'essayer d'imposer en permanence une tension tribale sur la toile. Vous constaterez très facilement que quel que soit le contenu de votre post, la spécialité de Tara et de Ndong Medza sera par exemple de s'inviter en commentaires dans vos posts et, parfois même dans un hors sujet total, de balancer des propos tribalistes ou diffamants sur vous, sur Maurice KAMTO et sa tribu, sur Mamadou Mota et sa tribu, ou sur le MRC et ses militants et sympathisants. Le but étant bien sûr de très vite dévier le fil des commentaires sous votre post et dans le meilleur des cas de vous dévier vous-même. Ainsi, errant telle une âme perdue, Tara par exemple va de page en page de différents tontinards et renouvelle son acte sous différents posts. La méthode de Baka Ham et d'Etek Blaise (Enseignant au lycée classique de la ville que moi) n'est pas très éloignée de la méthode Tara, sauf qu'eux s'efforceront de rester au moins dans le sujet de votre pos tout en essayant d'y introduire à répétition des contre-vérités et des mensonges. La méthode des personnes opérant à la Patrick Mballa ne consistera pas à se balader de commentaires en commentaires comme les précédents, mais plutôt de pondre leurs élucubrations directement sur leurs propres pages et d'ensuite les partager au maximum dans des groupes bien ciblés.

Enfin les Yadja et les Mbeng se focaliseront directement dans différents groupes pour deverser toutes leurs vomissures. Et dans ce quasi-réseautage, Emon est celui-là qui au quotidien se charge de distiller via sa propre page et pour le plaisir de tous ces profils haineux, des nouveaux angles d'attaque visant à fragiliser la résistance pacifique nationale et d'empêcher par tous les moyens l’avènement d'un nouveau Cameroun.
Suivant donc votre propre tempérament, vous avez plusieurs façons par laquelle vous pouvez répondre ou réagir aux manœuvres de ces profils.

1°) Vous les bloquez purement et simplement de votre page. Ce qui a le grand avantage de les priver d'une tribune, de la tribune que leur offre votre page ou vos posts pour distiller leur venin. Le seul problème c'est que lorsqu'ils s'étaient déjà un peu trop attachés à vous, car oui en général ces gens ont de sérieux troubles de la personnalité, ils reviendront de toutes les façons par d'autres voies pour continuer à commenter vos pots.

2°) Vous les laissez faire et les ignorer royalement. En général ils ont du mal a supporter une telle indifférence et au bout d'un certain temps (plus ou moins long) ils finissent par se lasser et cessent d'apparaitre sous vos posts, lorsqu'ils ne parviennent plus à susciter la polémique escomptée. Sans oublier que pour ceux d'entre-eux qui reçoivent une rémunération pour cette activité cybernétique d'un autre genre, l'employeur fini toujours par réduire leurs cachets initiaux pour défaut de résultats.

3°) Enfin la troisième possibilité est de leur apporter de temps à autre une réponse, mais en évitant tout simplement d'aller dans le sens ou ils veulent vous entrainer. Et cela en restant toujours non seulement focus sur votre sujet, mais également en répondant à l'outrance langagière qui les caractérise par votre courtoisie langagière et votre argumentation. Cela est en général très déroutant pour eux et agit comme de l'eau bénite sur le démon. Bien évidemment, n'oubliez pas que traiter un sardinard de "sardinard" n'est en rien une injure! Et donc courtoisie ne signifie pas non plus se faire des bisounours! Après tout, un tontinard est un tontinard et l'assume fièrement!

Je précise au passage que pour moi, mon ancien codetenu de la prison centrale de Kondengui, le Pasteur Jonathan Nti ne fait pas partie de cette cellule cybernétique bien coordonnée aux fins de distiller la haine tribale sur les réseaux sociaux, même si bien souvent sa façon à lui de procéder sur la toile peut sembler beaucoup se reprocher de l'une des méthodes sus-mentionnées. Nti est plutôt à mon humble avis un apprenti-haineux solitaire, qui en fin de compte finit à la longue par être beaucoup plus ridicule (et même parfois amusant) que véritablement haineux. Il y a des moments où il peut être très sympathique et même courtois, et il y en a d'autres où très vite il re-sombre dans ses vieux travers langagiers.

Pour finir, j'aimerai au passage dire à Emon qu'il n'existe nul part au monde un type de stade sportif qui s’appellerait "hyperstade". Cela ne veut tout simplement rien dire. À part dans le dessin animé "Les Simpson", je repète qu'il n'existe nul part dans le monde réel, c'est-à-dire dans le monde dans lequel nous vivons, des stades dénommés "hyperstades". Emon pardon trouve d'autres arguments pour justifier "l'hypergabégie financière" autour de la construction du Stade Paul Biya à Olembe (le pseudo complexe sportif Paul Biya), mais ce nouvel argument autour de la construction d'un hyperstade dont seul toi connais le contenu ne tient pas débout.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter