Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 09 28Article 544747

Opinions of Monday, 28 September 2020

Journaliste: Feumba Samen

Restructuration à Visions 4: les dessous insoupçonnés d'un 'grand coup de balaie' d'Amougou Belinga

La ‘masse des media’ Camerounaise ‘Groupe l’Anecdote’ qui réunit presse écrite (le journal l’Anecdote, le magazine Africa Express), radio station (Satellite FM), chaines de télévisons, ‘Vision 4’ notamment, a récemment procédé à une importante restructuration. Avant ce réaménagement, la presse Camerounaise avait écrit. ‘Le Président Directeur Général de Vision 4 Jean Pierre Amougou Belinga vient d’annoncer au cours d’une réunion qui s’est achevée ce jour [Vendredi 21 Août 2020 Ndlr] en fin de matinée avec son personnel que Vision 4 était temporairement fermée. Pour lui il ne s’agit pas d’une fermeture, mais d’une restructuration.’

Le comité de réflexion et de réaménagement qui a planché pendant plusieurs semaines, a rendu sa copie le 17 Septembre 2020. Réorganisation sanctionnée par un ‘grand coup de balai’ de Jean-Pierre Amougou Belinga, PDG de cette grosse machine de communication. D’après les conclusions de ces travaux, 42 personnes ont été remerciées.

Coups de ciseaux

Ce ménage interne n’était pas justifié par des difficultés de trésorerie. Ni lié à la crise du Coronavirus. Elle n’était pas non plus la conséquence de la crise économique qui touche souvent le secteur des media. Et ne s’expliquait pas par la baisse sévère des revenus publicitaires qui frappe de plein fouet certains organes. Ni motivé par des changements comportementaux du public en matière de ligne éditoriale. Cependant, le filtrage pour une meilleure efficacité pourrait être une des raisons de ce remodelage administratif et technique du ‘Groupe l’Anecdote.’ Tout comme la question d’une mutualisation plus intelligente des moyens matériels et humains.

Cette réorganisation a touché plusieurs ‘départements’ des différentes structures de cette matrice communicationnelle et causé un véritable ‘bain de larmes.’ Des dizaines de personnes travaillant pour les différentes branches du ‘Groupe,’ ont été limogées. Parmi elles, Ayissi Etoa Parfait, ancien DG de ‘Vision 4.’ Plusieurs journalistes dont Ngo Bitjaga Albertine, ancienne de ‘Equinoxe tv,’ qui a déposé ses valises à ‘Vision 4’ il y a trois ans. Brillante(?)présentatrice et rédacteur en chef de ‘Vision 4,’ elle aura tout reçu du PDG du ‘Groupe Anecdote.’ Une bonne cylindrée, des voyages, et autres. De nombreux employés de longue date font également partie des licenciements actés par Amougou Belinga. Au rang de ceux-ci, Mboule Epoke Louise Aimée, Directrice des programmes. Ou encore Ngah Marie Thérèse Valérie, représentante de la ‘Maison,’ en Europe plus précisément à Paris.

En laissant partir des personnes insoupçonnées, le patron du Groupe Anecdote’ indique qu’il compte sur un professionnalisme enveloppé d’humilité, de morale, et de spirituel. Mais ce dégraissage aura des effets indirects douloureux certains. Il apportera un désert financier dans les familles des renvoyés.

Nettoyer l’empire Amougou

Ce bouleversement a néanmoins une origine. La haine ‘antiAmougou.’ Animosité amorcée officiellement dès l’annonce de la présidentielle 2018. D’un côté ceux qui voulaient détruire l’outil communicationnel mettant en exergue les réalisations du gouvernement, et les plans et programmes à exécuter. De l’autre, les taupes encastrées au sein de l’empire Amougou. Missionnées, elles avaient pour devoir de voir. Entendre. Épier. Puis courir discrètement répéter tout ce dont elle aurait été témoin lors des ‘messes basses’ consacrées pour lyncher les absents.

Mais tout ceci aura été visiblement une très mauvaise chose pour beaucoup. Ces indélicats n’avaient pas prévu que cet homme d’affaires qui vole à haute altitude pouvait aussi voler à rase-mottes pour détricoter les plans de ses détracteurs. Ainsi, il a pu surmonter des obstacles majeurs. Corrigé des bugs. Repensé, réorganisé, et compacté, tous les composants de ses structures.

Nouveaux horizons

Le ‘Groupe’ désinfecté, le commérage, la haine, les frustrations, et les compétitions malsaines vont perdre du terrain. Un climat de travail sain, une qualité de vie professionnelle amicale, et des relations honnêtes, pourraient assurer des journées satisfaisantes de travail remplies d’énergie et de bonne humeur. Et augmenter la productivité de tous et de chacun.
Ainsi parti, Amougou Belinga, cette fourmi de l’entreprenariat qui considère le business comme un jeu attrayant, peut s’attaquer à certains de ses objectifs qui sont à présent en vue. Annoncer les autres projets sur lesquels il est en train de travailler. Puisqu’il a pris le temps d'analyser et de décomposer les tâches internes restantes et externes à s’approprier.


Par Feumba Samen

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter