Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsArticles2021 07 20Article 609115

Opinions of Tuesday, 20 July 2021

Auteur: STANLEY STANLEY

Remaniement ministériel, mal gouvernance, Stanley Stanley fait l’autopsie d’un gouvernement obese.

La réduction de l’effectif déjà obèse de l’équipe gouvernementale La réduction de l’effectif déjà obèse de l’équipe gouvernementale

Le Cameroun est depuis plusieurs mois en attente d’une nouvelle équipe gouvernementale. Pour l’observateur Stanley Stanley, il est urgent de procéder à ce remaniement afin de procéder à une cure au sein du gouvernement. Il propose notamment de mettre hors affaires ces gestionnaires qui gobent de manière gloutonne leur budget. Camerounweb.com vous propose en intégralité sa sortie.


GOUVERNEMENT OBESE :

L’Urgence d'éradiquer les méthodes veillottes

Les prochains jours sont détonateurs. On parle de pleurs et grincements de dents au sein de l’establishment. Les supposés intouchables n’auront plus que leurs yeux pour pleurer. Le Président Biya, qui n’a plus peur de rien et se préparerait à un tsunami de haute amplitude. Parmi les réformes urgentes, il y a la reformulation de l’équipe gouvernementale. Il s’agit, à notre entendement de la réduction de l’effectif déjà obèse de l’équipe gouvernementale. Il faut donc revoir le nombre pléthorique des portefeuilles et redéfinir de nouvelles tâches, en les paramétrant avec les objectifs à atteindre. En clair, il n’est pas idoine, en situation actuelle où le pays est géré en situation d’urgence permanente, d’accéder aux fantaisies inutiles. Notamment, le gonflement de l’effectif gouvernemental consistant à plaire absolument à des protégés. Ce, en leur offrant des postes de gestion de budgets qu’ils gobent de manière gloutonne. Aujourd’hui, mieux qu’hier, il est important de procéder aux réformes qui apportent un regain de vitalité à la gouvernance. On peut donc s’inspirer au cas flatteur du Sénégal ou récemment du Gabon qui ont dégonflé leurs effectifs. A titre d’exemple, à quoi sert un secrétaire d’Etat ou ministre délégué dans un département ministériel qui a déjà en son sein un secrétaire général. Ces postes qui rendent obèse le gouvernement créé également des postes de dépenses qui ont des conséquences induites et abusives sur le budget de l’Etat. Il faut absolument astiquer ces méthodes vieillottes qui font du Cameroun un pays systématiquement en retard de plusieurs décennies. Croisons les doigts et scrutons tout simplement l’avenir, en attendant le temps, le temps du Président Paul Biya et pan !.