Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 07 06Article 606415

Opinions of Tuesday, 6 July 2021

Auteur: Bertin Metsengue

RDPC: Jean Kuete désavoué par son patron Paul Biya

Paul Biya et Jean Nkuété Paul Biya et Jean Nkuété

C'est une polémique qui secoue le RDPC, le parti au pouvoir. Il se raconte que la grâce présidentielle de Paul Biya accordée aux militants du RDPC suspendus lors des consultations électorales de 2020, serait un échec pour Nkuété et son comité central qui ont tout mis en oeuvre pour les sanctionner. Le journaliste Bertin Metsengue justifie cette décision de Paul Biya dans cette tribune ci-dessus.


En fin de semaine dernière, le President National du RDPC , Parti le plus puissant du Cameroun a gracié plusieurs militants suspendus à la suite du conseil de discipline ayant eu lieu en marge des consultations électorales locales de 2020. Cette initiative présidentielle a suscité de vaines polémiques au sein de l'opinion. Celles-ci visaient à présenter le Secrétaire Général du Comité Central Jean Kuete comme ayant été désavoué par son patron politique. Est ce vraiment cela ?

Plusieurs dizaines de militants reconnus coupables d' infractions et de manquements graves à l,éthique et à la discipline du RDPC avaient été suspendus du parti lors du conseil de discipline qui avait eu lieu à la fin des consultations électorales locales du pays en 2020. En fin de semaine dernière, une bonne dizaine à été graciée par le président national de ce parti , M. Paul Biya. Cette grâce intervient à la suite de plusieurs recours gracieux introduit par les fautifs.

Ces recours émis depuis l,an dernier avaient été motivés par plusieurs arguments . Fidèle à sa vision d,apaisement, soucieux du jeu des équilibres et surtout ayant à son Niveau plusieurs autres paramètres que le conseil de discipline ne peut avoir , il a choisi de gracier cette poignée de ses camarades de parti. D'autres par contre bien qu'ayant également fait cette démarche ont vu leur recours rejeté. Il est un fait, les victoires du RDPC sont bâtis sur sa discipline sur son dynamisme et sa grande maîtrise de la sphère politique camerounaise. Conscient de cela , il ne peut s,agir ici pour le président national du RDPC d,un désaveu à l,encontre du Secrétaire général Jean Kuete.

La grâce , une exclusivité présidentielle !
Le Comité Central a joué sa partition en s'appuyant sur les textes du parti pour élargir certains militants et sanctionner d'autres . Dans le fonctionnement administratif d'un parti , il ne revient pas à un Secrétaire Général de faire le travail du président National.Son rôle est la gestion administrative du parti sous la supervision du président National qui en dernier ressort décide de ce qui doit être fait . Dans ce cas de figure , Jean Kuete a fidèlement fait son travail et rien que son travail. Le fait que le président gracie certains est parfaitement normal dans un parti qui fonctionne bien mais cela ne saurait en être un désaveu.

Kuete , temoin Privilégié des Victoires politiques de Paul Biya !
Un travail bien fait se reconnaît par les résultats obtenus. Le président national du RDPC a placé sa confiance à un homme discret mais travailleur qui ne fait que son travail et laisse le soin au président national d,en faire le sien . Cette symbiose est à l'origine des résultats engrangés jusqu'ici . 153 députés, 85 sénateurs plus de 9000 conseillers municipaux 09 régions sur 10 et un President de la République. Ces victoires n'auraient pas été obtenues de haute lutte sans cette parfaite symbiose entre les différents maillons fonctionnels du RDPC. Ceux qui parlent de désaveu montrent ici leur méconnaissance du fonctionnement administratif d,une structure hiérarchisée. Alors que l'on s'achemine vers le renouvellement des organes de base de ce parti fort est de constater que celui-ci a plus que jamais conquis les cœurs des Camerounais. Vivement que cela en soit toujours ainsi.