Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 08 17Article 614083

Opinions of Tuesday, 17 August 2021

Auteur: Militant RDPC

RDPC - Bamendjou: la base vomit Gabriel Chedjou, président des Hauts Pateaux

Les militants du RDPC Les militants du RDPC

Les opérations de renouvellement des organes de base du RDPC se poursuivent et s'achevront le 30 septembre 2021. Gabriel Chedjou, président de la section RDPC des Hauts Plateux Nord n'est plus le bienvenu. Contesté par sa propre base, il est accusé de ne servir que ses propres intérêts.


Gabriel Chedjou, Président de la section Rdpc des Hauts Plateaux Nord risque de voir de toutes les couleurs. Celui qui préside aux destinées de cette circonscription politique depuis 2016 est ouvertement contesté par la base militante de ce parti.

Le responsable du parti au pouvoir aurait selon un confrère à Bafoussam, eu maille à partir avec plusieurs autres cadres locaux du RDPC à la maison du parti de Bamendjou, et à l’occasion, il lui a été clairement demandé de démissionner, de la Présidence et de passer le flambeau à plus dynamique que lui. « On lui a juste rappelé que la parti avait besoin du sang neuf, de quelqu’un de plus dynamique pour escompter avoir les résultats dans le cadre des prochains scrutins. Ensuite, le président n’a vraiment pas de bilan a présenté. Il s’accroche sur ce strapontin beaucoup plus pour des intérêts personnels. » Déclare en colère un militant du RDPC.


Selon le confrère cité plus haut, l’actuel Président du RDPC Hauts-Plateaux Nord du haut de ses 75 ans ne peut vraiment plus donner grand-chose à ce parti « Encore que ces camarades soutiennent qu’il n’a a proprement parlé jamais gagné une compétition électorale dans la circonscription. L’opinion ne lui pardonne pas son inaction lors de son passage comme Député de la nation il y’a quelques années. Ensuite, on l’accuse d’ingérence dans certains compartiments du parti qui ne sont pas de son ressort. Il veut être Président, SG, Trésorier…pour tout contrôler… »



Fin connaisseur de la scène politique locale, ce confrère pousse son analyse en ces termes « A la réalité, le terrain politique occupé par le RDPC à Bamendjou a été en grande partie l’œuvre des baroudeurs et des vieux briscards tels l’œuvre des baroudeurs et des vieux briscards tels Mukam, Kwetche (Bameka), Fonou (Bagam), Kamga (Bahouan) Kamdoum, Tankam, , Nzoyoum… « C’est beaucoup plus grâce à ceux là qu’on a pu obtenir de petites choses ici chez nous.


Depuis que ces personnalités se sont retirées et surtout avec la mort de Kamdoum, ca va être très compliqué. Voilà pourquoi il faut un souffle nouveau, et cela commence par la présidence du RDPC Hauts Plateaux-Nord Avec cet opinion largement partagé à Bamendjou selon laquelle « Bamendjou a tout laissé à Batie, et Bangou » ou encore « on fait tout pour saboter Bamendjou pour éviter de mettre en exergue le fait que Baham est la racine de Kamto », Il sera difficile que Gabriel Chedjou porte le fanion du RDPC dans les Hauts Plateaux Nord.