Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 02 17Article 573976

Opinions of Wednesday, 17 February 2021

Auteur: Bertin Metsengue

Révélations: l'enfant calciné de Batibo est en réalité celui d'un 'général Ambaboy'

Le ministère de la défense a rendu public un communiqué ce jour expliquant les causes réelles de la mort d'un nouveau-né causé par les flammes à Batibo region du Nord-Ouest Cameroun. Ce communiqué révèle le malaise dont est victime l'etat virtuel d'Amazonie.

Les Faits
Selon le haut commandement militaire, l'enfant calciné dont l image a fait l,objet de la propagande terroriste contre les forces de défense camerounaise était en clair celui d,un " général Ambaboys " fraction du financier terroriste Ebenezer Akwanga dont l,assassinat a été planifié par les hommes de Lucas Ayaba Cho l,autre financier terroriste tous logés en Occident. En effet Ayaba Cho a instruit ses terroristes d,assassiner le nommé " Commando " meneur de la milice terroriste de Ebenezer Akwanga à Batibo . Encerclé par les hommes de Ayaba Cho, celui-ci va s,enfuir avec sa compagne, oubliant ainsi le nouveau né. Les hommes conduit par "Big Number " le " général de Ayaba Cho vont donc mettre feu dans la maison de " commando " malgré les cries du bébé qui brûlait dans les flammes criminels de ces scélérats. Pour tenter de couvrir cette hideuse démarche, ils vont tenter d,accuser des forces de défense et de sécurité. Leurs relais vont faire des montagnes pour indigner l,opinion nationale et internationale.
L'Affrontements entre fractions terroristes, un grand signe de déclin du mouvement Ambazonien.

Depuis le Grand Dialogue National-GDN en Octobre 2019, la crise sécuritaire dite crise anglophone a connu un tournant decisif dans sa marche vers sa résolution. Avec l,implémentation des résolutions du GDN , les populations locales de cette partie du pays ont commencé à prendre des distances avec ceux là qui tentaient de les convaincre de soutenir le mouvement séparatiste. Les populations qui pour certains entraient en complicité avec les combattants séparatistes ont décidé de collaborer avec l,armée pour neutraliser ces combattants devenus terroristes. Ils vont donc finalement quitter les villages pour élire domicile dans les brousses pourchassés par l,armée et dénoncé par les populations. Chacun des financiers ayant constaté qu,ils ne pouvaient plus arriver à leurs lugubres missions , ont donc choisi de pratiquer des kidnapping pour tenter un retour sur investissement de l,argent perdu durant les 4 ans qu,a duré le financement de ces criminels. C,est ainsi que le partage des zones d,exploitation a commencé à poser problème jusqu'à créer des affrontements entre les fractions . L,une des conséquences de cet affrontement est cette expédition punitive qui a été infligée à la fraction rivale occasionnant l,assassinat atroce et barbare par d'une horde de terroristes d,un bébé fût il celui d,un criminel.

Pourquoi l'occident soutient ces terroristes ?
À plusieurs reprises dans les discours des autorités camerounaises, elles pointent un doigt accusateur sur les pays occidentaux qui hébergent les financiers des crimes perpétrés au NOSO. Le cabinet d,avocats américain Nsalai Law firm basée à Los Angeles a répertorié une vingtaine d,expatriés camerounais qui financent le terrorisme au NOSO à travers une ONG illégale appelée Ambazonia qui lèvent les fonds au Usa pour financer les crimes au Cameroun sans être inquiétés par les autorités américaines. Ni le congrès encore moins le sénat de ce pays n'a été saisi par ce scandale. Jusqu'ici ils n,ont fait que faire pression sur le gouvernement camerounais qui se bat tout seul contre ces terroristes. Les populations se sont désolidarisés de ces mouvements obscurantistes. Ayant donc tout raté, ils se livrent à des combats contre d,autres groupe de même nature. L,autolyse de l,ambozonie est en route. Ce n,est donc qu,une question de temps.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter