Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 07 16Article 527974

Opinions of Thursday, 16 July 2020

Journaliste: Boris Bertolt

Révélation: NGANOU Djoumessi et les 70 milliards de la route Mora-DABANGA-Kousseri


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Nous aurons tout vu avec Emmanuel NGANOU Djoumessi, le ministre des travaux publics. L’homme qui a tenté de nous expliquer comment 9 km de route coûte 3 milliards fcfa. Aujourd’hui c’est la catastrophe sur le projet de la route Mora-DABANGA-Kousseri.

Le Ministre Nganou Djoumessi, le Ministre des affaires tortueuses s’était vanté d’un mécanisme innovant selon lui, qui consistait à faire construire cette route dont l’importance pouvait renforcer la lutte contre le phénomène Boko Haram.

Le projet a été clôturé par la Banque Mondiale le 30 juin 2020 alors que la route n’est pas achevée. Un crédit qui avait pourtant été effectué à l’Etat camerounais pour ce grand projet. Nos informateurs sur le terrain dans la région de l’Extrême-nord parlent d’un spectacle désolant… Coût du projet qui remonte à plus de 6 ans, 70 milliards fcfa qui devait permettre de renforcer les liens commerciaux entre le Cameroun, le Nigeria et le Tchad.

Dès son arrivée au Ministère des Travaux publics, Nganou Djoumessi avait annoncé la reprise de ce projet qui avait été interrompu pendant 4 ans. Le projet avait été confié à trois sociétés par la suite. Il s’agit des sociétés PAC International, Millenium et Sombti. Elles respectivement se déployer sur les axes Mora-Waza (60 km), Waza-Sale (40 km) et Dabanga-Kousseri (75 km). Le Génie militaire, se contentait de 30 km entre Sale et Dabanga. Non seulement elles n’ont pas réalisé 20% du travail mais le plus grave c’est que l’argent est finit car le financement de la banque mondiale est clôturé.

L’occasion est venue d’expliquer au peuple ce qui s’est passé. Il faut préciser que le personnel de ce projet a pris ses quartiers il y a deux ans déjà dans une villa huppée du quartier Bastos où une piscine est à leur disposition. Le projet a sans doute été noyé dans ladite piscine.

La grosse crainte est celle de voir des possibilités de financement de projets sur le Cameroun par la banque mondiale se refermer avec cette autre triste histoire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter