Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 03 11Article 458193

Opinions of Monday, 11 March 2019

Journaliste: Douala Ngando

Qui vise encore Elimbi Lobe, la taupe du RDPC ?

Il ne fait plus de doute que Mr Abel Elimbi Lobe est une véritable taupe du RDPC et qu'il a beaucoup œuvré pour ramener, dans le cadre des élections présidentielles, le fameux chasseur de lion dans la gueule du félin et le groupe « J'ai faim » dans la cours du RDPC. Depuis quelques jours, après avoir savouré sa victoire, synonyme de défaite de l'opposition, Mr Lobe lance le Kawtal (« Union ») pour les prochaines élections. Mais qui compte-t-il donc attraper avec cette nouvelle plateforme ?

Le SDF savait depuis longtemps que Mr Lobe était un transfuge du RDPC mais le parti s'en accommodait car il estimait qu'il partageait le pouvoir avec le RDPC. Mais depuis l'apparition de nouveaux partis plus percutants, la tolérance avait atteint sa limite d'où son exclusion du SDF. Il va déclarer qu'il a claqué la porte du parti. Il accuse le parti d'être gangréné par la corruption. Après son départ du SDF, l'ancien Secrétaire national adjoint à la communication du Sdf, va confirmer son appartenance au RDPC, en snobant toutes les options qui s'ouvraient à lui : La création d'un parti politique, l'adhésion à un parti du microcosme politique etc. En effet, il se murmurait qu'il rejoindrait le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) dont il était naturellement la taupe.

Mais, Mr Lobe ne va pas prendre sa carte au RDPC car ce sera le point de départ de son action pour le compte des élections de 2018 qui va s´opérer en plusieurs étapes :

Etape 1: Mise en place de la théorie de la coalition obligatoire

Mr Lobe va développer et répandre avec l'aide des medias camerounais, la théorie fausse selon laquelle, le Cameroun est un pays unique au Monde où, contrairement à ce qui se passe dans tous les autres pays, seule une coalition générale peut permettre de gagner les élections. Cette théorie est ficelée par le RDPC qui sait que non seulement une coalition générale n'est pas possible mais aussi qu'avec la corruption dans un Cameroun affamé, une telle coalition est irréalisable.

Etape 2: Campagne contre l'opposition

Mr Lobe va saisir cette théorie pour faire sa campagne contre les partis d'opposition en encensant son champion du RDPC et sa victoire qu'il sait incontestable puisque imposée par le code électoral, Elecam et la violence de l'Etat.

Etape 3: Création de la coalition Makalas

La création d'une fausse plateforme de l'opposition pour la présidentielle aura pour mission d'approcher et de rameuter tous les partis politiques et quelques personnalités fragiles et corruptibles vers le RDPC. C'est pour cela qu'on l'a appelé coalition de la faim ou « Makalas » symbolisé par le "groupe j'ai faim" et la chute du grand guerrier JJ Ekindji.

Etape 4: Justification de la Victoire frauduleuses de son champion aux électionsprésidentielles

Apres la déclaration de la victoire de Paul Biya, Mr Lobe va continuer à justifier sur les plateaux de télévision la victoire de Paul Biya avec des statistiques de 2011, celle de 2018 ne pouvant pas être fournies par Elecam. Même le conseil constitutionnel n'a pas pu les obtenir.

Etape 5: Démission du Conseil Municipal de Douala 5e

L'objectif de cette démission n'est pas nullement ce qu'avance Mr Lobe, son objectif est de discréditer tous les élus de l'opposition lors de la prochaine élection, car dit il, leur maintien au pouvoir par Paul Biya est illégal et que le fait d'être resté au poste est une preuve de la fidélité des opposants au régime dictatorial de Yaoundé.

Etape 6: Création d'une nouvelleplateforme pour les législatives et les municipales

Le but de cette nouvelle plateforme c'est d'accompagner le RDPC dans la prochaine fraude qui est déjà validée et qu'il faudra simplement rendre publique dans quelques mois. Il se pourrait que le but est aussi de ramener tous les partis politiques et quelques personnalités résiduelles qui manquent encore autour de la mangeoire ou au tableau de chasse du RDPC.

Avec la création de la nouvelle plateforme de la coalition Kawtal pour les législatives et les municipales, on est en droit de dire que Mr Elimbi Lobe a fait un bilan très satisfaisant de la précédente coalition lors de la présidentielle. Une coalition que nous pouvons appeler aujourd'hui la coalition Makalas.

La coalition Makalas

Les « Makalas » sont des beignets, généralement consommés avec des haricots et qui constituent au Cameroun pour des millions de famille en situation de famine le menu qui tient lieu de petit déjeuner, de déjeuner et même de diner. Autrement dit c'est une coalition qui renvoyait à la faim. Cela n'a pas été une surprise que l'une des grandes réalisations de cette coalition soit la création du groupe « j'ai faim », encore appelé G20 qui annonçait son soutien à la candidature du représentant du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC).

La deuxième grande réalisation de cette coalition Makalas est le retournement spectaculaire d'un des promoteurs de cette coalition Makalas, j'ai nommé le député Jean Jacques Ekindi. Le Champion du peuple du changement, le fougueux chasseur de lion a perdu toute sa stature d'homme en allant se jeter dans la gueule du lion, tout simplement parce qu'il avait faim. Une humiliation historique pour l'honneur du chasseur légendaire qu'est l'Africain.

Auréolé de ce succès, Monsieur Lobe se balade sur tous les plateaux de télévision, munis de fiches électorales fausses et de sa bible pour expliquer au monde entier que le peuple du changement souhaite et veut la victoire du RDPC. C'est ainsi que, sans complexe, il lance une nouvelle coalition appelée Kawtal.

La coalition Kawtal (ou encore Kwata)

Elimbi Lobe, en annonçant la constitution de cette nouvelle plateforme de l'opposition appelée Kawtal ("Union" en langue Foulbé), a expliqué sans convaincre grand monde « qu'il ne s'agit ni d'un mouvement, ni d'un parti politique, encore moins d'une organisation dotée d'une personnalité morale juridique. Il ajoute qu'il ne s'agit pas d'une union des partis politiques. Parce que le problème du peuple du management c'est d'obtenir le changement. Il ne veut pas que ce soit Kamto, le SDF, Fru Ndi. Il veut remplacer le régime par un nouveau régime politique ». Si vous avez compris quelque chose à cette coalition, après ces explications, alors vous êtes une taupe. Rappelons que la taupe fait partie des mammifères fouisseurs, sans oreilles apparentes et plus ou moins aveugles. Cela doit peut être expliquer pourquoi Monsieur Lobe tient tant à éclairer sa manouvre à l'aide d'une bible en lieu et place d'une lampe torche.

Ce n'est peut-être pas écrit dans la bible de Mr Lobe, mais le mot kwata, Dans les régions du grand nord Cameroun, est synonyme d'une boisson alcoolisée produite le plus souvent par les femmes et qui étanche la soif des grands alcooliques que sont devenus les Camerounais du Grand Nord et des autres régions d'ailleurs. Pour compléter l'information, le bili-bili et l'odontol sont de forts concurrents du Kwata. En faisant une analogie avec la coalition présidentielle qui était une coalition de famine et qui a généré le groupe « J'ai Faim » et qui rimait bien avec G20, on peut affirmer que la nouvelle coalition « Kwata » va générer probablement un groupe « J'ai Soif ». Pour l'instant on ne sait pas encore avec quoi cela va rimer.

Il n'y a pas que la poésie du « J'ai soif » qui fait débat, car on se demande aussi quelles sont les personnalités que cette nouvelles coalition « kwata » souhaiterait ramener dans le giron du RDPC. Nous avons fait le Bilan et ll ne reste plus que Kamto, Akere Muna, Kah Walla et quelques caciques de l'UPC qui sont absents autour de la mangeoire. Et ce sont des irréductibles ! Alors que vise donc cette nouvelle coalition ?

En attendant de lever le voile sur ces mystères, il faut rappeler à Monsieur Elimbi Lobe que:

- Une simple élection claire suffit pour battre le RDPC et son champion. Une coalition peut favoriser les écarts mais ce n'est pas une condition indispensable. La journaliste et activiste Camerounaise, Henriette Ekwe a d'ailleurs rappelé qu'Elecam n'est qu'une cambuse du parti au pouvoir : «?Pour moi Elections Cameroon est un comité de base du RDPC. Et donc sans complexe, ils défendent les idées du RDPC, la victoire du RDPC.

- Ses attaques contre Maurice Kamto, en martelant que c'est un hors la loi, sont infondées car il doit se souvenir que le SDF a été créé par la volonté d'un homme, Fru Ndi, qui refusait une application erronée de nos lois. Aujourd'hui, après plusieurs morts causés par ce régime, nous avons le multipartisme et il est un élu de ce parti d'opposition.

- Il est lui-même un prisonnier ambulant car sa démission et les motifs de cette démission du Conseil Municipal de Douala 5ème, peuvent être considérés par le régime en place comme un acte de rébellion. Monsieur Lobe explique en effet que le décret de Paul Biya sur le prolongement des mandats des Députés et des Maires était injustifié et donc illégal. Et connaissant sa rigueur sur l'application des lois, la loi c'est la loi, Paul Biya devrait être à Kondengui. Avec de tel raisonnement, même s'il est membre du RDPC, il doit savoir qu'au pays de Paul Biya, il ne fait pas bon cracher sur la magnanimité du président-dieu. Nous lui conseillons de se rapprocher du Dr. Viviane Ondoua Biwole, cela pourrait le tempérer un peu.

Pour finir, l'actualité au Cameroun montre très bien que ceux qui crient haut et fort le Lundi ne sont probablement pas les mêmes le Vendredi. Il est donc urgent que Monsieur Lobe soit il prend sa carte de membre du RDPC et il est libre de jouer ou de ne pas jouer à une taupe, soit il crée son parti d'opposition ou de fausse opposition, soit il adhère, s'il en est encore capable, à un autre parti d'opposition. Bref, il est temps qu'il arrête de jouer à l'électron libre qui peut assener des coups à l'opposition au prétexte qu'il est de l'opposition. Cela suffit !