Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 04 01Article 585379

xxxxxxxxxxx of Thursday, 1 April 2021

Source: Zona Coker

Quand les Bamiléké deviennt le seul espoir des Ekang qui s'auto-détruisent

Le bilan des EKANG BIYAYISTES des 3 dernières semaines sur Facebook: soutenir le prêt de 53 milliards de leur patriarche à la FRANCE pour finir la construction d'un stage, un prêt que BIYA BI MVONDO laissera en héritage à nos enfants. Combattre ceux qui demandaient la libération de GERVAIS MENDO ZE et dire merci à TARA Paul BIYA de l'avoir gracié, une information révélée incorrecte. Maintenant ils soutiennent une des leurs qui a escroquée 8 millions à l'un des leurs qui se trouvent aujourd'hui en difficultés financières. Pendant ce temps nous découvrons chaque jour un de nos villages qui ne nous appartement plus sans que personne ne lève son petit doigt. Le dernier en date c'est un village de FIFINDA dans L'océan au SUD du CAMEROUN qui a été vendu par le chef de village MBIA MAMA. Ce dernier est membre du conseil régional et il est accusé d'avoir empoché des dizaines de millions en vendant des terres de ses frères du village, les terres qui ne lui appartiennent pas. On dirait les histoires qu'on voit dans les films.

Comme je vous ai déjà dit, la FEDEK dont le seul but est d'amener les EKANG NON-BULU à l'aider dans la création de son L'ÉTAT DU SUD où les pilleurs de la république originaires du DJA-ET-LOBO pourront se réfugier sans devoir rendre des comptes au peuple camerounais. C'est donc à Boris BERTOLT que les villageois fatigués de voir leur communauté étouffer l'affaire ont décidé de confier le dossier du vol de leurs terres par leur chef traditionnel mafieux au TALIBAN Boris BERTOLT. De la même manière que Francis Borrel OBAME après presque une année à attendre que son linge sale se lave en famille a décidé dans le désespoir de nconfier le dossier de l'escroquerie de l'argent de ses BIBEBOUALA aux blogueurs BAMILEKE. Cette histoire que les EKANG préfèrent défendre les hommes que de défendre leurs terres, de sacrifier l'avenir de leurs enfantts pour protéger leurs bourreaux, défende le vol, l'escroquerie et le pillage au lieu des valeurs qui élève leur communauté. Le seul plan B des EKANG de Facebook est de combattre les BAMILEKE en faisant le contraire ou en combattant de ce tout ce que ceux-ci entreprennent, même si c'est en leur avantage. Ce n'est pas ça être maboul? Voilà donc le leetchi que les BAMILEKE ont ouvert pour éviter que Francis soit traîné en justice par sa banque, un leetchi qui dépasse déjà 1000 euros en deux jours. Que les EKANG BIYAYISTES FEDEKOIS qui n'ont pas pu cotisé 1000 euros en 1 mois pour payer un avocat pour défendre les terres de MVENGUE fassent aussi leur leetchi pour aider leur humoriste romancière chanteuse à rembourser l'argent du jeune Francis pour nous montrer qu'ils ont les moyens de leur HAINE.

Les AUTOCHTONES de GALIM dans L'ADAMAOUA ont récemment géré le cas de leur Lamido en complicité avec le sous-préfet de BIYA BI MVONDO qui a vendu une partie des terres de leur village aux CHINOIS pour que ceux-ci exploitent l'or. Les villageois refusant de quitter les lieux pour laisser leur héritage ancestral aux mains des chinois, leur frères voleurs ont appelé le BIR de leur GOUROU BIYA au secours. Les NORDISTES leur ont montré qu'ils étaient tout, sauf EKANG en gérant le problème comme leurs ancêtres l'auraient fait. C'est ça aimer et protéger son PEUPLE et son héritage. Comment donc expliquer l'inertie du PEUPLE EKANG. Comment est-ce que qu'un minables chef de village peut vendre votre bien le plus important sans que vous ne le fassiez disparaître immédiatement, sans négociations. Si vous ne pouvez même pas vous imposer devant un petit chef marionnette de BIYA BI MVONDO, ce n'est pas face à un CHINOIS, un EUROPÉEN, un AMÉRICAIN, un INDIEN ou un MAGHRÉBIN que vous ferez le poids, surtout quand le pouvoir aurait changé de mains.

J'ai dit ici dans une publication au mois de février que L'HEURE DE LA GUERRE EKANG CONTRE SES BOURREAUX AVAIT SONNÉ. Dans une autre publication il y a plus de 8 mois, j'ai parlé de COMMENT RÉGLER LE PROBLÈME DE NOS TERRES VOLÉES PAR BIYA BI MVONDO ET SES COMPLICES. Voilà les autochtones de L'ADAMAOUA qui ont suivis mes conseils. Qu'attendez-vous PEUPLE EKANG ? L'aide ne vous viendra pas de BIYA BI MVONDO, des machiavels de son village ou des élites de vos propres villages qu'ils utilisent pour vous nuire. Leur seul rôle est de vous empêcher d'ouvrir les yeux sur l'ampleur des dégâts qu'ils ont causés et sur la réalité de ce qui vous attend après ce septième mandat, d'où la distraction et l'enfumage FÉDÉKOISE qui tourne vos regards vers les BAMILEKE et vous fait perdre votre temps et énergie à combattre le BAMIPOWER. Vous ne pouvez pas empêcher un peuple de faire évoluer les siens. En revanche, ce que vous pouvez faire et qui est à votre niveau c'est faire la même chose qu'eux pour les vôtres ou mieux, en vous assurant que leur développement à eux ne nuit pas au votre. Pour l'instant, pendant que le BAMILEKE gère l'avenir de son peuple, vous courrez derrières lui pour les en empêcher en laissant vos propres problèmes derrière. Qui s'en occupera donc à votre place? Je tiens d'ailleurs à remercier Boris BERTOLT d'avoir parlé de ce dossier et j'espère que d'autres lanceurs d'alertes sérieux vont aussi se lancer dans la récupération de nos terres entre les mains des pilleurs de la république. Le PEUPLE EKANG a visiblement grand besoin d'aide.

La décentralisation de BIYA BI MVONDO et sa minorité machiavélique manipulatrice du DJA-ET-LOBO c'est tout simplement l'utilisation des élites autochtones dans l'appauvrissement de leurs propres frères du village. Demain, vous ne pourrez plus les accuser d'être à l'origine de vos malheurs parce qu'ils vous diront que vos bourreaux sont vos propres frères du village que vous avez vous-même élus et que vous avez laissé faire puisque que vous ne vous êtes même jamais plaints. Le BAMILEKE n'a pas vendu les terres du village FIFINDA, c'est sa majesté MBA MAMA qui l'a fait. Un allogène n'a pas rasé la terre de BIKOK sans la complicité de monsieur le maire autochtones du village, pareil pour BIWONG-BANÉ et partout ailleurs. Je ne sais vraiment plus quoi vous dire pour vous faire comprendre que nous sommes désormais acteurs et complices de la disparition de notre PEUPLE. Voici un exemple frappant du manque de sérieux dont vous faites preuve, BORIS BERTOLT a donné le nom figurant dans son dossier sur les terre vendus de FIFINDA, alors que VOUS EKANG cachez les noms de vos bourreaux. On ne peut pas dénoncer en dissimulant les informations, comme on ne peut pas demander que justice vous soit réduite en protégeant vos bourreaux. Il y'a un sérieux problème quelque part.

Je tiens à préciser que FEDEK ou simple haineux BIYAYISTES EKANG des réseaux sociaux, les personnages obsédés par les BAMILEKE ont en général un problème personnel qui anime leur haine contre leurs ennemis. Ça va du fait que PA'A KAMTO a voulu prendre le pouvoir des mains de son père BIYA BI MVONDO au fait que les BAMILÉKÉ que ce pouvoir a privilégiés pour avoir la paix dans sa longévité au trône ont osés se retourner contre lui. Sont aussi nombreux ceux qui ont été déçus en amour ou en affaires par les BAMILEKE et les enfants qui ont été abandonnés par eux. Absolument rien à voir avec les problèmes du PEUPLE EKANG dont notre élite est le principal responsable. Le mot EKANG ne devrait donc plus être traîné dans la salissure des règlements de compte des uns et Des autres sur les réseaux sociaux. Stop à la manipulation ! Que chacun assume sa haine sans y entraîner tout un peuple.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter