Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 07 28Article 610564

Opinions of Wednesday, 28 July 2021

Auteur: Koloko Zephirin

Problème d’eau au Cameroun : voici la solution miracle de Gaston Eloundou Essomba

Il est en tout cas permis de croire au miracle à Yaoundé Il est en tout cas permis de croire au miracle à Yaoundé

Le ministre de l'eau et de l'énergie, Gaston Eloundou Essomba, était effectué il y a quelques jours une visite sur le chantier du projet d'alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs, à partir du fleuve Sanaga. En se rendant sur les différents chantiers, le ministre de l’eau et de l’énergie a dit sa détermination non seulement à réaliser la promesse électorale tenue lors de la dernière présidentielle de 2018 de fournir en eau la capitale politique du Cameroun en quantité et en qualité, mais encore, apporter toute la satisfaction aux populations, toujours en quête du précieux liquide. Zephirin Koloko directeur de publication qui était sur les lieux livre son regard que vous propose en intégralité Camerounweb.com.

La malédiction de l’eau sera-t-elle finalement vaincue par Gaston Eloundou Essomba, le ministre de l’eau et de l’énergie ? Il est en tout cas permis de croire au miracle à Yaoundé. Le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs (Paepys), est ressuscité. A cause de la conjoncture négative due à la crise sanitaire qui a frappé le Cameroun, il avait été mis en veilleuse. Mais, étant donné que la soif n’attend pas, il a fallu le remettre en selle. C’est une priorité. Le président de la République, Paul Biya y tient, parce qu’il est question de résoudre le problème de déficit en eau potable du département du Mfoundi, siège des institutions. Ce sont 400 000 m3 par jour qui sont attendus.

Or, en ce moment même, seulement 185 000 m3 sont produits quotidiennement, largement en deçà des attentes. L’eau demeure la vie, qui plus est dans une grande ville comme Yaoundé. En se rendant hier à Batchenga, Gaston Eloundou Essomba, qui a mis les pleins gaz quant à la réalisation des chantiers infrastructurels relatifs à la production de l’eau, veut non seulement réaliser la promesse électorale tenue lors de la dernière présidentielle de 2018 de fournir en eau la capitale politique du Cameroun en quantité et en qualité, mais encore, apporter toute la satisfaction aux populations, toujours en quête du précieux liquide. Voilà pourquoi, prenant sa tâche à bras le corps, le Minee a effectué plusieurs escales (Nyom, Nkometou III, Emana-Batchenga…). Le taux de réalisation est actuellement de 78%. On y est presque. Mais, beaucoup reste à faire, aussi bien en ce qui concerne la station de pompage en eau de Nyom, la station de pompage en eau traitée de Nkometou III, le poste de transformation électrique, l’usine de pose des conduites DN 1800, la station de captage d’eau brute ou encore l’usine de traitement d’eau.

Une chose est sûre, avec cette descente du Minee, la machine a été relancée, les travailleurs, galvanisés par la touche Eloundou Essomba, se sont sentis davantage mobilisés. L’objectif est clair : d’ici à l’année prochaine, les travaux doivent être livrés. Yaoundé veut étancher sa soif. Paul Biya le sait et l’a prescrit. Gaston Eloundou Essomba l’accomplit.