Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 11 03Article 553735

Opinions of Tuesday, 3 November 2020

Journaliste: BORIS BERTOLT

Présidentielle aux USA: Etoudi craint la victoire de Joe Biden

Certains vous diront que l’élection américaine est lointaine et ne saurait intéresser les africains. C’est encore là un niveau d’analphabétisme politique comme on a coutume de constater sur le continent. Car ce n’est pas pour rien que toutes les grandes chaînes de la planète et tous les gouvernants auront les yeux rivés vers les États Unis.

Car ce qui va se jouer ce 3 novembre 2020 ce n’est pas seulement l’avenir des américains tél que Michelle Obama l’a martelé c’est celle du monde depuis la fin de la guerre froide. C’est l’avenir de la démocratie qui est en jeu. Car depuis l’arrivée de Trump la démocratie a reculé dans le monde et on observe une croissance des extrémismes.

C’est connu, Donald Trump a un trait grand mépris pour l’Afrique. Et a parfois pris des décisions sous pression de ses conseillers où satisfaire les équilibres à la chambre des représentants. S’il gagne il ne changera pas grand chose et les dictateurs africains pourront mieux s’en accommoder.
Or une victoire de Joe Biden put inquiéter les dictateurs. Car l’entourage de Joe Biden est constitué de figures qui s’intéressent à l’Afrique et qui se sont déjà officiellement engagés contre les dictatures.

C’est à ce niveau que Yaoundé peut s’inquiéter. Ils connaissent KAREEN Bass qui a été d’ailleurs en pôle place pour être vice présidente avant que le choix ne soit porté sur l’ancienne procureure.

Kamala Harris connaît la situation Camerounaise. Voici un élément raconté dans mon livre après le meurtre du missionnaire américain Charles Wesco au Cameroun:
“ Aux Etats-Unis, l’affaire fait grand bruit et les plus grandes chaines d’informations se saisissent du sujet. Une aubaine pour les activistes anglophones anti-Biya et les leaders séparatistes qui en profitent pour dénoncer ce qu’ils qualifient déjà de « génocide ». La famille de Charles Wesco est sous le feu des projecteurs d’autant plus que Charles Wesco était le grand frère de Timothy Wesco, sénateur républicain de l’Etat de l’Indiana. Réagissant à la mort de son frère, Tim Wesco affirme : « très probable qu'il ait été visé parce qu'il était un Américain blanc et anglophone ». La référence à la langue n’est pas un fait anodin. Il attire l’attention sur le conflit qui a cours dans la zone anglophone du Cameroun depuis plusieurs mois et dont son frère Charles Wesco paie le prix.

Jusqu’à cette date, les Etats-Unis se sont toujours gardés de sanctions contre le régime de Yaoundé. Mais le déclic semble s’être produit. Le 7 décembre 2018, soit un mois une semaine après la mort de Charles Wesco, 10 sénateurs démocrates américains très influents à Washington écrivent à Mike Pompeo, secrétaire d’État aux affaires étrangères, parmi lesquels : Elizabeth Warren ; Tim Kaine; Chris Van Hollen ; Dick Durbin ; Edward Markey ; Amy Klobuchar ; Chris Coons ; Jeff Merkley ; Kamala Harris. Ils demandent clairement aux États-Unis d’intervenir au Cameroun et à la communauté internationale d’agir afin de faire face à la crise humanitaire qui sévit dans la zone anglophone.”

Kamala Harris fait donc partie des premiers élus américains à avoir demandé aux États-Unis d’intervenir au Cameroun et elle est en passe de devenir vice présidente des États-Unis d’Amérique.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter