Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 05 15Article 513196

Opinions of Friday, 15 May 2020

Journaliste: Boris Bertolt

Présidentielle 2018: 'ce que je pense de l'arrêt du Non au Hold up électoral'


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le président élu Maurice Kamto ne peut pas se permettre d’arrêter cette résistance lancée sous le “ slogan non au hold up electoral l”. Il sapperait les fondements philosophiques, moraux, intellectuels qui structurent l’engagement de millions de camerounais à ses côtés. Pas aux côtés du MRC mais à ses côtés car Maurice Kamto C’est 95% de toute la légitimité acquise par le MRC.

Toutes les luttes de libération ont toujours eu un point de départ. C’est l’expulsion de Rosa Park d’un bus à Montgomery en 1955 aux États-Unis qui lance le vaste mouvement des droits civiques aux États-Unis qui au final aboutira à l’octroi des droits civils et politiques aux noirs. La lutte repose toujours sur un fondement de départ l’injustice. Son contenu est toujours au delà de ce qui est visible.

Le “ NON AU HOLD UP ELECTORAL “ est simplement l’expression de la colère d’une partie d’un peuple qui vit sous oppression. Qui subit le mépris de l’ordre gouvernant. Qui revendique la liberté et la démocratie. Les noirs américains ont eu le bus de Rosa Park, nous au Cameroun nous avons la victoire volée de Maurice Kamto et au final nous triompherons. Martin Luther King n’a pas vu Barack Obama arriver au pouvoir. Mais Obama est le fruit de la lutte de Martin Luther King. Maurice Kamto est notre Rosa Park.

Voici ce que le président Kamto disait au sujet de cette résistance. Du non au hold-up électoral:

“ puisque cette élection a montré que jamais le régime en place depuis un demi-siècle n’acceptera que se déroule dans notre pays le jeu démocratique qui garantit une alternance pacifique au pouvoir, il s’impose à moi et j’en suis sûr à de nombreux compatriotes camerounais, l’impérieux et noble devoir de résistance à la spoliation perpétuelle de notre liberté et notre droit légitime au libre choix de nos dirigeants ».

"« À tous ceux qui ici au Cameroun ou à l’étranger veulent faire passer notre revendication de la victoire pour une attitude de mauvais perdant en nous demandant detourner la page comme s’il s’agissait d’un fait banal, nous voulons rappeler que l’enjeu de la démocratie, est le développement du pays et le progrès des populations ; et l’élection en est la clé de voûte. Un processus électoral transparent crédible et fiable est le dispositif indispensable pour une démocratie véritable ». Pour lui : « L’alternance n’est ni contre quelqu’un, ni contre un groupe, un clan, une tribu, un parti politique ou une catégorie de fonctionnaires ou de citoyens. Elle vise le mieux-être collectif, à construire une conscience nationale, à rétablir la concorde au sein de nos populations et à les remettre au travail dans l’intérêt de nos enfants et des générations à venir ».

« Face à un tel régime nous devons résister, nous devons résister parce qu’il n’est plusacceptable que quelques familles, une caste, un clan un clubd’amis confisquent l’État, le pillent impunément continue de compromettre l’avenir de nos enfants et des générations futurespour leur seul confort égoïste”.

Que dire d’autre. Je comprends les uns et les autres. D’ailleurs c’est un signe de vitalité du MRC. De vitalité démocratique disais je que de lire l’avocate Michelle Ndoki. Car même en Occident contrairement aux obscurantistes, des membres d’un même parti politique affichent parfois leurs divergences publiquement sans que cela ne constitue un véritable problème. Car c’est cela la démocratie. Accepter l’autre dans toute sa configuration.

Mais il reste et demeure que la bataille pour le non au hold up electoral est l’expression au Cameroun de notre lutte pour le retour à la vie. Notre bataille pour plus de dignité. Notre engagement pour plus d’égalité sociale.

Ensembles nous triompherons. Car les bons triomphent toujours des méchants.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter