Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 10 31Article 553123

xxxxxxxxxxx of Saturday, 31 October 2020

Source: Christian Bomo

Point de vue: psychanalyse de l'intellectuel camerounais ensardiné

Je lis de plus en plus d'articles fustigeant ceux qu'on appelle intellectuels camerounais. On leur fait la reproche de ne pas se prononcer sur la situation lamentable des libertés dans notre pays.

À leur corps défendant, c'est la preuve que nous sommes désormais et en plain-pied dans la dictature. Et en dictature, seuls les preux esprits trouvent souvent l'énergie nécessaire pour dire non.

Ces faibles d'esprit, malgré leurs diplômes,et consécrations académiques, qui supposeraient une certaine élévation spirituelle, sont en réalité des êtres charnels dominés par la peur qu'ils finissent le plus souvent par sublimer ou transformer en raison.

C'est l'effet de cette fascination de cette oppression des forts et des puissants dans leur conscience apeurée, qui, les poussera à devenir ces grands laudateurs et louangeurs des tyrannies que nous décrions si souvent.
Vivant dans une espèce de refoulement psychique d'une volonté enfouie qui veut qu'ils dénoncent l'injustice, ils vont plutôt la masquer en trouvant des raisons pour bonifier et lénifier le mal : le mal sera appelé bien et le bien le mal.

Dès lors se déroule en eux, cette quête insoutenable de la transformation ou de la recherche du mal dans le bien ou du bien dans le mal.
Quelle misère !
PAUL l'évangéliste, dans son épître aux romains, décrit tellement cette réalité lorsqu'il se trouvera confronté à cette réalité de cette lutte à l'intérieur de lui, entre le bien et le mal.
" Car je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais.
Ce qui est bon, je le sais... j`ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas.

Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.

Mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.

Car je prends plaisir à la loi de Dieu ( vérité) , selon l`homme intérieur;
Mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres."

Et Paul de conclure sur sa vie qui ne dépend pas de lui, mais de cette conscience affaiblie, sans puissance face au mal :
" Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?"

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter