Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 09 21Article 619399

Opinions of Tuesday, 21 September 2021

Auteur: Binyam Pierre Emmanuel

Pierre Binyam à Bamkoui: 'Il est temps que vous ne vous mêliez plus de la politique'

Binyam Pierre Emmanuel Binyam Pierre Emmanuel

L'arrestation et les gifles infligés au Dr Fridolin Nke par le Colonel Bamkoui et ses hommes a fait réagir le militant du MRC Binyam Pierre Emmanuel. Dans une tribune publiée hier il invite le Colonel Bamkoui et tous les militaires camerounais de ne plus se mêler des affaires politiques et laisser les politiques s'en occuper.

Ci-dessous sa tribune

"Si cela est avéré que le Dr NKE Fridolin a été arrêté par force et amené au bureau du Colonel Mbamkoui où il a reçu des gifles pour avoir demandé la résolution de la crise du NOSO, alors là nous sommes en plein dans l'arbitraire le plus absolu. L'état de droit a foutu le camp, la liberté d'expression, de manifestation, d'opinion et l'amour pour notre patrie ne sont plus qu'une illusion.

À vous qui vivez en direct un citoyen, Enseignant privé de ses droits les plus fondamentaux être violenté et trouvez l'occasion de vous réjouir au lieu de s'indigner collectivement et demander que justice soit faite, sachez que vous contribuez a détruire davantage le peu de libertés qui nous restait.

En tant que citoyen Camerounais et acteur politique, je condamne cette violence exercée par un haut gradé des Forces de Maintien de l'ordre sur un autre citoyen Camerounais à cause de l'expression de son opinion sur une situation devenue chaotique dans notre pays qu'est la crise du NOSO.

Et par conséquent, je demande la remise en liberté immédiate et sans condition du Dr NKE Fridolin tout en appelant aux autorités judiciaires de notre pays de se saisir de cette affaire pour traduire ces bourreaux devant les juridictions compétentes selon la loi.

Aux autorités militaires, je vous exhorte à faire preuve de respect des lois de la République et de jouer pleinement votre rôle sur la protection des citoyens face aux agressions extérieures. Il est temps que vous ne vous mêliez plus de la politique et la laisser aux politiques afin de nous aider à garantir un véritable état de droit aux Camerounais.

Retenez que tous les actes que vous poserez désormais et surtout dans le contexte socio-politique actuel de notre pays, devront contribuer à pacifier notre pays et non à le plonger davantage dans le chaos".