Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 04 04Article 503320

Opinions of Saturday, 4 April 2020

Journaliste: Tgv de l'info

Paul Eric Kingué se fait proprement laver après son grand déballage contre Kamto

Pouvant être définie comme l'art de gérer la cité, la politique et la honte au Cameroun ne font plus bon ménage. On trouve de plus en plus des politiciens qui ont donné la honte aux chiens, pour parler comme à Mokolo au Cameroun.

L'éthique et la morale recommandent une certaine équilibre mentale pouvant garantir ce sentiment de honte chez certains de nos leaders politiques si on veut être crédible devant le peuple.

Comment comprendre qu'un ancien directeur de campagne d'un candidat aux élections présidentielles dans ses propos virer à 360 degrés sans sortir de piste ? Même si sa veste comporte deux faces, il ya forcément une qui est plus agréable à porter que l'autre, donc retourner sa veste au gré des mariages ne fera pas de lui le plus élégant de la cérémonie. Il n'y a qu'au Cameroun qu'on peut voir de telles pratiques.

Paul Eric Kingue puisqu'il s'agit de lui a déclaré en mondovision qu'il ne reconnaîtra jamais Paul biya comme président, qu'il se battra jusqu'à la fin de ses jours pour récupérer sa victoire volé par celui-ci. Qu'il souhaitait récupérer le pouvoir en organisant un coup de force général matérialisé par la prise des ambassades. Bref une vraie conspiration que ce maître chanteur voulait créer envers son pays et qui aurait marché si ce plan diabolique n'avait pas été stoppé par Maurice Kamto lui-même.

Aujourd'hui, il se fait un malin plaisir en se donnant en spectacle dans les médias avec pour principale mission de présenter celui qu'il appelait encore il ya quelques temps le pape du droit comme celui qui veut créer le chaos dans le pays. La question qu'on devrait se poser est celle de savoir comment crédibiliser des paroles d'un homme visiblement atteint de schizophrénie lui faisant oublier tout son passé ?

La réponse est toute simple, dans sa quête insatiable du gain l'ayant conduit vers des arrangements occultes avec ses " ennemis politiques" d'hier afin de se retourner contre son " allié" pour saper les actions de celui-ci, il s'est cru être pris au sérieux par le peuple que non.

L'intérêt d'une telle démarche politique est l'appât du gain et la préservation de son poste de maire car il sait très bien qu'en cas de vacances de pouvoir au Cameroun, de nouvelles élections devront être convoquées et vues ses frasques et excréments nauséeux déposés ça et là il n'aura aucunes chances d'être réélu nulle part. D'où l'actuel bruitage pour consolider ses acquis.

Comment peut-il se regarder dans un miroir aujourd'hui et ne pas être effrayé par le reflet qu'il renvoie ? Dans un pays sérieux un tel lugubre personnage devrait avoir honte de s'adresser aux camerounais devant des caméras. Pour moins que ça ailleurs, des politiciens ont renoncé le terrain politique, mais au Cameroun c'est inimaginable car c'est le seul métier qui peut changer votre quotidien sans que forcément celle du peuple ne change.

Apprenons au Cameroun à sanctionner des personnages politiques sans fierté, sans vergogne, sans personnalité, sans honte, sans morale. Disons stop à ce genre de politicien d'un autre genre car on peut bien faire la politique en maintenant son honneur et sa fierté. Bref en ayant honte.

Par Ulrich Armel

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter