Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 07 15Article 527509

Opinions of Wednesday, 15 July 2020

Journaliste: Zona Coker

'Paul Eric Kingué, le robin des bois de Njombé-Penja'


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Il y a des HOMMES qui parlent de l'histoire, il y a ceux qui l'écrive, et il y a des rares HÉROS comme Paul Éric KINGUE qui la font et ce dernier a son peuple derrière lui pour l'accompagner dans cette mission qui nous paraîssait impossible jusqu'ici. Pour être un acteur principal de l'histoire, PEK s'est formé en politique et en droit. Pour connaître le système de BIYA BI MVONDO de l'intérieur, PEK a dû s'infiltrer en devenant membre du RPDC, le parti au pouvoir. Il va ensuite utiliser le parti politique du régime pour devenir plus facilement le maire de sa région en 2007. Ce n'est qu'une fois que monsieur le maire prend ses fonctions dans sa commune natale qu'on découvre qu'il n'est pas un élu BIYAYISTE comme les autres. PEK se transforme en INSPECTEUR COLUMBO qui FOUT son nez dans tous les dossiers des MULTINATIONALES FRANÇAISES qui pendant des décennies ont faits de sa région leur vache à lait sans jamais avoir à rendre compte à qui que ce soit.

AUTOCHTONES de NJOMBÉ-PENJA, une région dont le sol est très fertile et le sous-sol extrêmement riche, Paul Éric KINGUE a décidé de libérer son peuple de la malédiction qui frappe les terres africaines bénies de DIEU en ressourcess naturelles. Pour lui, son peuple est naturellement béni, la population locale doit être la première à profiter de ses richesses. À peine élu maire de NJOMBA-PENJA en 2007 PEK engage immédiatement les hostilités sur plusieurs front contre les MULTINATIONALES FRANÇAISES en leur demandant de payer leurs impôts à sa commune, d'améliorer les conditions de vies et d'augmenter les salaires de leurs employés. Il dénonce aussi l'utilisation barbare des pesticides qui polluent sa région et expose sa population aux maladies. La machine de la FRANCE--AFRIQUE et ses agents se sont aussitôt mis en marche contre le nouvel élu rebel. C'est ainsi que monsieur le maire est arrêté en 2008 et envoyé en prison. Il est condamné à perpétuité pour des crimes francophones imaginaires. Dieu et les ancêtres de la terre bénie de NJOMBÉ-PENJA ne dormant pas, après un combat de titan contre le système de BIYA BI MVONDO et leur maître occidentaux, Paul Éric KINGUE a finalement été libéré en 2015 puis innocenté après avoir passé 8 années de sa vie en prison.

En 2017, l'ancien prisonnier dans l'incapacité de créer son propre parti politique a réussi à s'en trouver un pour préparer la présidentielle de 2018. Il devient le leader du MPCN, le Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau. Il est ensuite sollicité par Maurice KAMTO pour être son directeur de campagne, chose qu'il accepte. L'alliance entre les deux hommes politiques se dégrade parce que Maurice KAMTO n'avait ni la capacité, ni la compétence de gérer l'énergie débordante et l'esprit libre de PEK qu'il percevait comme une menace à long terme. Leur alliance nécessaire pour la campagne électorale ne tenait plus à grand chose au moment de leur arrestation. Les choses se sont de plus en plus dégradées après leur libération, à cause des TALIBANS de Maurice KAMTO qui frappent sauvagement toute personne qui a un avis différent de celui de leur GOUROU. Pendant que Maurice KAMTO demandait à son parti le MRC de boycotter les municipales et les législatives, Paul Éric KINGUE voyait en ces élections une chance inespérée qui ne pouvait pas mieux tomber. Il venait d'être une fois de plus libéré de prison après y avoir passé 9 mois.

Le dialogue national imposé à Paul BIYA par la FRANCE venait aussi d'accoucher de la loi sur les collectivités locales décentralisées qui donnera plus de pouvoir et de marge de manœuvre aux élus locaux pour travailler. C'est donc avec ce nouvel outil que Paul Éric KINGUE le surdoué de la politique compte faire la différence s'il est réélu par son peuple. Il s'est donc présenté aux municipales et a été réélu maire de NJOMBÉ-PENJA 13 ans plus tard. Pendant que les Préfets élus par et pour BIYA BI MVONDO se baladent en voiture pour distribuer les seaux estampillés du sceau de la république et pour brimer la population, PEK le nouveau maire ne NJOMBÉ -PENJA élu par et pour le peuple a repris son combat contre les pilleurs et les imposteurs de sa commune, exactement là où il l'a laissé il y a 12 ans.

PEK est devenu un LABEL pour NJOMBÉ-PENJA grâce à son parcours atypique. Il y a peu de Camerounais courageux comme lui et André Baise ESSAMA qui ont osés s'attaquer à l'impérialisme coloniale malgré les risques encourus aux mains du régime en place. Paul Éric KINGUE est le maire que nous aimerions tous avoir dans nos localités. Je lui souhaite longévité à la tête de sa commune de NJOMBA-PENJA. Mon rêve est que le prochain locataire d'ÉTOUDI nous suprenne aussi de manière positive comme l'a fait Paul Éric KINGUE en travaillant pour le CAMEROUN et les CAMEROUNAIS. ABIM TÉ !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter