Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 05 06Article 462545

Opinions of Monday, 6 May 2019

Journaliste: camerounliberty.com

Paul Biya, la plus grande déception pour la Chine en Afrique

Hu Jintao voulait faire du Cameroun le symbole de la Chine-Afrique. En 2007 il a fait le déplacement pour le Cameroun et a passé trois nuits dans un pays étranger, une première.

Le Cameroun devenait le premier pôle de l'apprentissage du Chinois en Afrique

La Chine a donné son accord pour financer tous les projets des grands ambitions qui dormaient depuis 2004.

Le Cameroun avait donc exceptionelement créé le ministère de l'économie qui devait gérer tous ces projets.

La pluie des milliards avait donc commencé avec une ligne de crédit de 400 milliards pour l'armée, un chèque dun milliard de dollar pour le port de Kribi etc...Paul Biya avait déclaré s'exprimant contre la France "La Chine n'enlève rien à personne".

70% des projets étant financé au Cameroun par la Chine, en Novembre 2017, coup de tonnerre. L'Empire du milieu cesse tout décaissement pour le compte du Cameroun.

Le centre de formation d'avions chinois qui devait être construit au Cameroun déménage pour le Congo Brazza,la Chine se retire du projet de Nickel Cobalt de Nkamouna, la Chine se détourné du projet de fer de Mbalam pour Simandou.

Deux fois Paul Biya est allé en Chine mais a échoué à convaincre les chinois de revenir sur leur décisions, pratiquement tous les projets structurants sont arrêtés.

On estime à 6000 milliards le volume d'argent détourné par les pontes du régime Biya en 07 ans.

Devenu peu crédible, la Chine se contente de faire des dons au Cameroun, assistance aux civils dans le NOSO, construction du siège de l’Assemblée nationale.

Au même moment, l'allié stratégique de la Chine Moscou qui avait plusieurs projets de développement avec le Cameroun,raffinerie de pétrole, projets hydroliques,etc...Les russes se sont contentés du statut d'acheteur du Gaz liquéfié produit aux larges de Kribi exploité par la France.

10 ans après le départ de Hu Jintao,la France est redevenue le seule allié du régime Biya.

La France doit gérer les paysages routiers sur des routes qu'elle n'a pas construite