Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 04 09Article 587929

xxxxxxxxxxx of Friday, 9 April 2021

Source: Bertin Metsengue

Nouveau code électoral ou validation du sommier politique, quelle est la priorité ?

Il y a quelques jours, une dizaine de partis d’opposition se sont réunis à l’idée de mettre en route une proposition de « code électorale consensuel » qui devra faire l’objet d’un nouveau front contre le pouvoir RDPC au cas où le parlement majoritairement RDPC ne cède pas à leurs exigences. Entre temps, le RDPC est à sa dernière semaine de validation du sommier politique lancé le 13 Mars dernier. Si personne ne peut nier qu’il peut y avoir des zones à parfaire dans l’actuel code qui se veut aussi consensuel, la question qui mérite d’être posé à cette opposition est : en quoi le code peut favoriser l’alternance lorsqu’on ces partis sont restés géo localisés ?

Le printemps arabe au Cameroun, un vrai fantasme de l’opposition !
Depuis les années 2011 époque du printemps arabe qui a fait comprendre aux aventuriers politiques qu’on peut arriver au pouvoir par des voies non conventionnelles, soit par une intervention militaire étrangère dans le pays, soit par un soulèvement populaire, beaucoup sont friands des opérations d’affronts contre l’ordre établi dans l’espoir qu’ils parviendront à surfer sur la souffrance des populations pour arriver à les faire sortir en masse et procéder à une insurrection populaire. Seulement, ceux-ci, du fait qu’ils ne soient pas sur le terrain n’ont aucune connaissance sur le niveau de maturité de ce peuple qu’ils scandent tous les jours dans les plateaux de télévision et de radio. Le peuple camerounais est souverain et maitre de son destin à ce titre il est le seul à choisir ses représentants au cours des élections régulièrement organisées. Il ne peut donc pour lui en être autrement.
Une victoire vue sous le prisme identitaire, une vraie utopie !

L’agitation et les graves troubles à l’ordre public dans certaines régions sont aussi l’œuvre de certains camerounais qui pensent pouvoir à la fin de « règne » imposer son choix par la force. Leur démarche consiste à surfer sur le repli identitaire de se donner les moyens miliciens pour parvenir à s’asseoir à la table du partage des parts de pouvoir avec bien-sur l’aide de leurs mentors qui visent gros. Certains s’autoproclament porte-parole des anglophones, Bamileké , nordistes , betis , sawa et autres . Cette façon triviale de voir le pays est électoralement erronée et contre productive qui n’a aucune chance de réussite dans une situation où l’actuel président camerounais décidait de ne plus se représenter. Car en l’Etat des choses Paul Biya est le seul homme à l’heure actuel à faire le consensus.

Seul un Biya du consensus peut succéder à Paul Biya !
Le successeur de Paul Biya sortira forcement d’une élection et dans le RDPC seul parti au Cameroun à être dans toutes localités et capable de réunir les camerounais autour d’un candidat qui saura comme Paul Biya construire un réel consensus qui intègre toutes les composantes du pays. Par ailleurs, ce candidat sera forcement celui-là qui saura prendre les distances avec les puissances impérialistes étrangères oppresseurs d’hier. Parce que, lorsqu’on observe le tableau ci-après construit pour illustration, on se rend très bien compte que ceux qui pensent à une alternance Nord-Sud du pouvoir se trompent lourdement et restent juste dans la nostalgie des années 1960-1982. La région d’origine n’aura rien à voir encore moins la langue, le sexe ou la religion ou même la filiation à un quelconque mentor Président. Mais faudra être capable de capter comme Paul Biya l’électorat comme suit
- Septentrion : 25.6/33.7%
- La foret : 20.5/26.3%
-les Grasfiled : 13.4/20.3%
-les régions côtières : 10.2/19.7%
à cela s'ajoute les résultats de l'étranger.
validation du sommier seul vaut la peine
Pour l’heure, le RDPC conscient de tous ces enjeux actualise son sommier à la base et fait inscrire d’avantage l’électorat inexploité estimé à 13 066 680. C’est cela qui semble aujourd’hui plus important si une formation politique veut s’assurer une éclatante victoire lors des prochaines consultations afin de conforter sa prédominance politique. Entre temps que font les autres ils coalisent pour réécrire un nouveau code électoral qu’ils viendront imposer au RDPC, quelle naïveté !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter