Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 11 08Article 554572

Opinions of Sunday, 8 November 2020

Journaliste: Boris Bertolt

Noso : l'armée accusé d'avoir tué ce jeune de 24 ans

Il s’appelait KAMLAC MARC JUDICAËL. Il avait 24 ans. Les témoignages affluent de partout pour dénoncer un crime gratuit de l’armée camerounaise en zone anglophone.
Ce que l’on sait c’est que Judicaël habitait au quartier Bonaberi à Douala. Il a eu le BAC en 2019 et affirmait qu’il voulait faire la technique. Il était parti à Yaoundé pour commencer à faire la vitrerie. Après 6 mois de formation Judicael ne veut plus vivre les conditions de Yaoundé. Il décide de retourner à Douala il y à trois mois .C’est ainsi qu’il reçoit la proposition d’aller vendre le carburant à buéa.

Deux semaines plus tard il était devenu introuvable


Pendant trois semaines, il est recherché sans succès par ses proches. Ils vont à la police rien. Lorsqu’ils se rapprochent de l’armée ils sont refoulés. Ils apprennent que deux jeunes avaient été enlevés dont Judicael. Mais celui qui a été enlevé avec Judicael est en vie et détenu à la legion militaire. Judicaël était introuvable.

C’est ainsi que par une source anonyme, les proches apprennent un lieu où l’armée jette les coups des personnes tuées ou qui meurent en détention. Lorsqu’ils s’y rendent ils identifient le corps de Judicaël sur la base de ses amis. Les mains et pieds attachées. De sources militaires il a été confondu à un ambazonien.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter