Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 06 24Article 522718

Opinions of Wednesday, 24 June 2020

Journaliste: Michel Biem Tong

NOSO: révélations d'un agent des services secrets sur le plan de Biya


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Pas mal observateurs continuent de se poser la question de savoir comment la reconstruction d'une zone en conflit est possible sans un accord de paix préalable? Comment peut-on reconstruire une zone alors que les balles de la guerre continuent d'y crépiter?

Pour mémoire, suivant les recommandations issues du grand dialogue national qui s'est tenue du 30 septembre au 4 octobre 2019 pour trouver une solution à la crise anglophone, un plan de reconstruction des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest a été élaboré par le gouvernement camerounais. L'objectif de ce plan est de reconstruire les infrastructures sociales (centres de santé, écoles, maisons, routes, etc.) endommagées par la guerre.

Mais comment mettre ce plan en œuvre alors que les combats entre séparatistes armés et soldats camerounais font rage sur le terrain? D'après les confidences d'un agent de des services secrets camerounais (DGRE), ce plan de reconstruction est en réalité un prétexte pour localiser les camps de séparatistes armés afin d'en tuer un maximum: "la plupart des personnes qui seront en charge de mener les travaux sont en réalité des militaires en civil qui vont assurer également une mission de renseignements. La mise à contribution des ONG, associations et autres leaders communautaires a pour but de convaincre les anglophones d'abandonner la lutte et d'aller rencontrer les combattants. Bref, derrière ce plan de reconstruction se cache une volonté d'infiltrer la lutte anglophone en vue de la casser", raconte l'agent secret.

Le coordonnateur de ce plan de reconstruction, Paul Tason (photo ci-dessous), par ailleurs ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et élite anglophone est en ce moment en tournée de sensibilisation en zone anglophone sur ce plan de reconstruction. Pour y faire obstacle, le mouvement séparatiste a décrété 3 jours de blocus total du 22 au 24 juin 2020 dans la partie nord du Southern Cameroons et du 29 juin au 1er juillet 2020 dans sa partie sud.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter