Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 09 30Article 545380

Opinions of Wednesday, 30 September 2020

Journaliste: Bertin Metsengue

NOSO: les nouvelles Structures du statut Spécial décrété par le régime Biya

La crise NOSO bien qu'ayant fait beaucoup de victimes civiles et matériel a permis aux Camerounais de revisiter leur vivre ensemble et de réajuster la conduite des affaires pour permettre une meilleure participation de tous et de chacun selon son histoire et selon ses coutumes pour le bonheur et la quiétude du pays. Conscient de tous ces enjeux, le président avait donc le 10 Septembre 2019 , convoqué les deuxièmes assises du peuple camerounais de leur histoire en temps que Nation.

Le GDN un nouveau Pacte !
Ces Assises ont eu lieu du 30 Septembre de la même année au 04 Octobre 2019. De son nom , le Grand Dialogue National - GDN , cet événement historique , le deuxième du genre après celui de Février 1961 à Foumban sortira un ensemble de résolutions parmi lesquels le statut spécial pour les régions du Nord Ouest et du Sud Ouest . Faut noter que lors des échanges dans la commission de Décentralisation , les délégués du Sud Ouest et du Nord Ouest avaient choisi d,être des entités distinctes l,une de l,autre pour préserver l, identité culturelle de chacune . Bamileké pour le Nord Ouest et Mbororo à la lisière avec l, Adamaoua. Sawa pour le sud ouest .

La concrétisation du Statut Spécial sur les Starting-Blocs !
Les régionales convoquées pour le 06 Décembre Prochain mettrons donc en place les structures adéquates qui conduiront au mieux des intérêts de ces deux regions le développement tel que voulu par les populations . Des hommes et femmes choisies par eux qui comprennent mieux leurs problèmes et leurs aspirations . Ceci au sein du grand ensemble qui est la République , le Cameroun .

Les nouvelles Structures du statut Spécial
L’assemblée générale des chefs traditionnels du NoSO est désormais réhabilitée au soir du 06 Décembre.
En effet cette instance avait disparu après 72. Les chefs traditionnels de cette partie du pays avait calqué leur administration à l,image du système anglais , dans lequel il y a une Assemblée des chefs , les gardiens de la tradition avaient l’habitude d’être associés à la prise des décisions, même sous la tutelle britannique. Cela sera désormais remis en marche pour garder les deux fonctionnements symbole de notre passé colonial . À cela va aussi s,ajouter le conseil régional qui sera la cheville ouvrière du développement local dans ces deux régions comme dans d,autres .

Les forces en Présence au NOSO
si l,on s,en tient aux résultats des élections municipales et Législatives , le RDPC et le SDF seront les principaux partis qui vont competir de ce côté . Pour ce qui est du conseil régional . Mais pour l, Assemblée des chefs plusieurs gardiens de la tradition sont déjà sur les starting-blocks. Le retour de ce système de fonctionnement donne aux traditions et aux coutumes de ce côté une place centrale dans l, orientation de la conduite des affaires de ces deux regions.

Et la guerre alors !
La République a pris le dessus sur les Terroristes Ambaboys qui ont quitté les villages pour se réfugier dans les brousses pour ceux qui n,ont pas été neutralisés . Ils font quelques incursions ce qui amène les populations à créer des comités de vigilance pour prêter main forte aux forces de sécurité renforcées par des unités légères de l, armée. À ce jour près de 80% du NOSO est pacifié . Ce qui fait croire que le pays tourne déjà définitivement le dos à la crise. 2021 sera donc une année marquée par la reconstruction avec un budget de 100 milliards de FCFA. marquant la première phase . C'est à ce niveau qu'on évaluera le conseil de chefs et celui des régions .
Le NOSO renaît donc de ses cendres revêtu de ses nouveaux habits .

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter