Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 10 23Article 551158

xxxxxxxxxxx of Friday, 23 October 2020

Source: Sebastien Ebala

Mon propre neveu m'a poignardé dans le dos, il m'a déshonoré et m'a sali

C'est avec un cœur meurtri et un moral affaibli que je me penche sur cette feuille de papier pour exprimer ma douleur et la désolation, je voudrais le rappeler à tous, des frères et moi avons mis sur pied le projet médiatik après avoir constaté que l'univers médiatique était gangrené par plusieurs maux et nous avons pensé que nous pourrions , nous jeunes participer à notre manière à l'évolution de notre cher et beau pays, nous n'avions pas forcément une envie ou cette obstination à gagner de l'argent, même s'il faut reconnaître que des gens en passant peuvent décider de vous encourager de façon honnête pour ce que vous faites, Merci.

J'ai été arrêté le 17 avril 2020 et Dieu seul sait que j'ai été humilié, tabassé, émasculé bref j'ai frôlé le pire au prix de mes idées et de mon combat noble, j'aurais pu mourir et ce que vient de me faire le fils de ma grande sœur je prends tout le monde à témoin dans la famille et au-delà de celle-ci, mon propre neveu m'a humilié, il a dilu mon honneur et a terni mon image, je suis très violent et je prie Dieu de ne plus avoir la possibilité de le croiser quelque part.

Un jour , Un frère , un ami m'a contacté et m'a dit qu'il y a une combattante, une certaine dame qui se fait appeler la Villageoise du kwat, il me fait part que cette dernière veut faire un Leetchi pour me venir en aide, j'ai dit que je ne voulais pas ce genre de spectacle sur ma situation, je ne voulais pas qu'elle le fasse car je ne la connais pas et je ne sais pas ce qui va en venir après, j'avais fait la même chose pour un certain nombre de personnes qui s'étaient attaquées à moi pendant que j'étais libre, je voulais m'éloigner de l'hypocrisie des camerounais, bref j'ai refusé ce genre de bruits sur mon nom, j'ai interdit cette publicité et j'ai continué de faire ma pénitence en prison où je suis privé de liberté, grande est ma surprise d'apprendre que ma femme se bat avec l'enfant seule , hébergeant mon neveu ESSEBA Jean Thierry la Villageoise du kwat est entrée en contact avec lui, il a déchargé 700 mille FCFA disant qu'il viendra me donner, sachant que je suis opposé à ces apports issus de la publicité, il a bouffé cet argent , loin de moi, de ma femme et de mon enfant, il marché sur ma souffrance, et aujourd'hui la Villageoise du kwat refait des lives sur Facebook et mon nom est cité, quelle honte ! Ce spectacle contre-productif que je ne voulais pas, Quelle douleur ! Je lui demande de rembourser cet argent à la Villageoise du kwat, à elle je dis de ne plus parler de moi ni de mon enfant, qu'elle arrête donc et que mon neveu ESSEBA Jean Thierry lui remette cet argent qu'il a reçu depuis le mois de juillet. Je veux purger ma peine dans la dignité, je dis merci à certains camerounais sincères et sympas pour leur prières, pour leurs attitudes diverses pour manifester un accompagnement sincère et loyal dans ma pénitence, vos gestes me parlent et me touchent, quant aux adeptes de la publicité et du spectacle , c'est de l'hypocrisie, éloignez-vous de moi et de mon enfant, et à ESSEBA Jean Thierry, détache moi de la honte et fuis comme je t'ai dit , donne à la Villageoise du kwat son argent et très vite.

Que Dieu bénisse le Cameroun

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter