Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 06 26Article 523060

Opinions of Friday, 26 June 2020

Journaliste: www.camerounweb.com

Mohamadou Bayero Fadil explique pourquoi le Nord aime tant Paul Biya


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les relations entre le Grand Nord et le Président de la République Paul Biya font très souvent l’objet des débats et commentaires et ce autant au sein du parti au pouvoir que de l’opposition et même de la société civile. Chaque obédience y allant de sa sensibilité.

Seulement, ce qu’il faut comprendre, c’est que lorsque le feu Président Ahmadou Ahidjo passe le pouvoir à Paul Biya et retourne à Garoua, celui-ci fera l’objet de pressions des siens, l’encourageant à demeurer à la tête du parti.

Une pression qui va se révéler infructueuse, plus encore, à la place, le président sortant va convoquer les chefs traditionnels de premier degré du Nord, à l’époque, et leur ordonner à tous, de faire allégeance à son successeur Paul Biya. Ces gardiens de la tradition prendront également l’engagement de multiplier les prières en faveur du nouveau président, afin qu’il bénéficie des faveurs des ancêtres et des bénédictions de Dieu, et maintienne le cap, mais surtout, qu’il dure au pouvoir.

D’ailleurs jusqu’en 1992, les prières dans les mosquées et les lieux de cultes dans cette partie du pays s’achevaient par des formules invoquant le Dieu tout puissant à faire durer le pouvoir de Paul Biya.

Il s’agissait ainsi d’un engagement, mieux encore d’une sorte de pacte, de rituel sacré à l’image du cadi à l’Ouest Cameroun pour soutenir le président Paul Biya jusqu’à la fin de son règne. Une souscription à laquelle, les Nordistes se sont engagés et ne peuvent trahir. De ce point de vue, le coup d’état du 06 avril 1984 ne pouvait que se solder par un échec.

Cependant, il est opportun et même pertinent de souligner que rien ne lie les ressortissants du Grand Nord avec quiconque viendra succéder au Président actuel, sauf si et seulement si, ces mêmes engagements se renouvelaient. Ce qui est difficile, compte tenu du contexte politique actuel, offrant un jeu politique plutôt ouvert.

Quoiqu’il arrive, ces prières, ces bénédictions, cet engagement vis-à-vis des ancêtres en faveur du Président Paul Biya, perdurent et transcendent les obédiences du Septentrion (Chrétiens Musulmans et animistes).
En somme, les relations entre le Grand Nord et le Président Paul Biya sont pour ainsi dire, bâties et gravées dans le marbre, de l’histoire. Il est par conséquent de toute évidence clair qu’après le Président Biya, rien ne sera plus comme avant, et le Grand Nord se prépare déjà à la succession.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter