Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 05 11Article 511678

Opinions of Monday, 11 May 2020

Journaliste: Modestine Carole Tchatchouang Yonzou

'Modestine tu ne mettras plus jamais pieds au Cameroun'


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Voilà un pays, même en temps de grande pandémie, le président joue au cache cache avec son peuple.

Pendant ce temps, la préoccupation majeure de toute la classe gouvernante c’est comment bloquer la distribution des dons de Kamto aux nécessiteux qui manquent de tout y compris des simples masques pour se protéger du virus.

Le pire voyez-vous, c’est que même les pauvres gens qui manquent ce que Platon dans sa quatrième république qualifiait de basique et nécessaire insultent ceux qui se battent pour demander l’amélioration de leurs conditions de vies.

Nous vivons dans un système qui programme les victimes à non seulement accepter l’oppression qu’ils subissent mais surtout à diriger leur colère vis à vis des leurs qui se révoltent contre cette oppression.

Combien de fois me suis-je entendu dire: Modestine tu exagères?

Quand vous observez qu’un pays (comme le reste du monde ) qui est frappé par la grande pandémie qui menace l’humanité tout entière commence la levée du confinement par l’ouverture des bars et des boites de nuit, tout s’explique.

Qu’importe si les boites de nuits sont les lieux par excellence de contamination ? Quand on boit, on a plus le temps de réfléchir. C’est donc ceux-là qui boivent le vin que les oppresseurs maintiennent dans un état d’ébriété au point où ils sont incapables de réaliser la gravité des abus qu’ils subissent qui pensent que la réaction des autres vis à vis de leurs oppresseurs est exagérée.

Le plus dramatique de cette situation c’est que les mêmes victimes trouvent insultant et surtout malpoli d’appeler ceux qui pillent les ressources de leurs pays des voleurs et ceux qui tuent leurs concitoyens des assassins. Ils sont plus peinés par le fait que l’égo de leurs bourreaux est écorché qu’ils ne sont par le meurtre de leur compatriotes ou la déshumanisation qu’eux-mêmes subissent de la part de leurs bourreaux.

Ils sont même les premiers à vous menacer : “Modestine tu ne mettras plus jamais pieds au Cameroun”...Pourtant, si on fait l’erreur d’ouvrir les frontières, le Cameroun se viderait de sa population en une journée. Il faut juste voir les rangs devant les consulats pour comprendre. Que dire des dizaines de milliers qui meurent chaque année dans le désert et la Méditerranée en quête d’un eldorado ?

Je peux encore comprendre que toutes ces petites personnes à la cervelle très réduites qui ne pensent qu’à remplir leurs penses au détriment du peuple soient prêt à tuer pour préserver leurs acquis, mais que des pauvres personnes surtout jeunes qui sont désabusées par la bestialité de ceux qui nous oppriment insultent et méprisent ceux qui ont au moins le courage de briser le silence me dépasse.

Vous avez dit qu’un Bamileké ne sera jamais président du Cameroun ?

Hunter : In a closed society where everybody's guilty, the only crime is getting caught. In a world of thieves, the only final sin is stupidity.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter