Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 10 23Article 474516

Opinions of Wednesday, 23 October 2019

Journaliste: LA NOUVELLE N° 510 d

Maurice Kamto: 'un malhonnête intellectuel qui ment comme il respire'

Le malhonnête est de retour. Il ment comme il respire. Le problème de Maurice Kamto, c'est qu'il doit tout au président Paul Biya. Tenez ! C'est le président Paul Biya qui, en le désignant, tout novice qu'il était, au sein de l'équipe de défense du Cameroun à la Cij, lui permet de se former à la plaidoirie et de se faire un nom. Il ne l'a jamais reconnu. C'est le président Paul Biya qui présente sa candidature à la Commission de droit international de l'Onu et organise sa campagne victorieuse.

Il occulte toujours ce fait. C'est le président Paul Biya qui le nomme, d'abord, doyen de faculté, ensuite, ministre délégué, lui permettant de mieux connaître la chose publique. Il n'a jamais dit sa reconnaissance. C'est le président Paul Biya qui prend en charge, d'abord, les dépenses liées à l'évacuation sanitaire en France, de sa mère, ensuite, les dépenses d'organisation des obsèques de sa mère. Il ne l'a jamais dit à sa famille.

C'est le président Paul Biya qui a décidé de l'arrêt des poursuites judiciaires contre Maurice Kamto et consorts. Maurice Kamto n'a pas l'humilité de saluer la magnanimité du président Paul Biya. Il a choisi de faire carrière dans l'ingratitude. Pourquoi occulter la joie d'être à nouveau libre, alors qu'à l'instant de l'annonce de la décision du président Paul Biya, on a été tellement content qu'on a posé en pyjama pour la postérité. Le Mrc, comme parti politique, a été invité au Grand dialogue national. Il pouvait y être représenté par Me Simh ou encore par Mme Noa. Mais, il se trouve que la devise du Mrc, c'est Kamto ou personne. A la grande cause de la Nation, Maurice Kamto a opposé sa petite cause personnelle et le Mrc n'a pas pris part au Grand dialogue national.

A qui la faute ? Lorsque Maurice Kamto parle des personnes déplacées, des réfugiés, des morts, il oublie de dire que c'est son ami Ayuk Tabe qui en est la source. Lorsque Maurice Kamto demande la libération d’Ayuk Tabe et autres sécessionnistes, il oublie de dire que son vice-président et son Sg sont leurs avocats et que le Mrc utilise les sécessionnistes pour rechercher le pouvoir. Lorsque Maurice Kamto demande avec suffisance et arrogance la libération d’Ayuk Tabe et autres sécessionnistes, a-t-il une pensée pour les nombreuses victimes de leurs actes ? Quelle curieuse conception de la justice !
Maurice Kamto est de mauvaise foi. Il ment comme il respire. Il ne pense qu'à lui seul. Tant pis pour ceux qui le suivent et font crédit à ses propos