Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 10 18Article 474251

Opinions of Friday, 18 October 2019

Journaliste: Modestine Carole Tchatchouang Yonzou

Maurice Kamto prisonnier de ses propres fanatiques

Il ne fait plus l’ombre d’un doute que depuis les élections d’Octobre dernier, le professeur Maurice Kamto s’illustre sur la scène politique camerounaise par ses incohérences dont j’ai essayé de mettre quelques-uns en lumière.

Nous le savons tous, le Pr Kamto est l’un des plus brillants de sa génération. Par contre, la question qui nous interpelle est de savoir comment un homme aussi instruit peut s’illustrer par autant de contradiction.

POUR LE COMPRENDRE

Analysons le profil de la majorité de ses sympathisants. Sur les réseaux sociaux, la grande majorité opère en faux profils, ce qui leur permet de rependre la haine, la calomnie, les insultes etc en toute impunité. Ils ont de manière consciente ou inconsciente érigé le professeur Maurice Kamto au rang des divinités intouchables. Comme les fanatiques des sectes religieuses, prononcer le nom de leur leaders dans un sens qui ne les arrangent pas peut vous valoir la peine de mort..

C’EST LE MONDE DE LA TERREUR

Plusieurs fois interpellé sur des plateaux télé sur les agissements de ses fanatiques en lui demandant pourquoi il ne les appelle jamais à l’ordre, Kamto a toujours botté en touche en disant que ce n’est pas lui qui les demande d’agir ainsi. Même son propre directeur de campagne en la personne de monsieur PAUL Eric Kingue en a fait les frais au point d’aller s’en plaindre sur un plateau télé.

IL A FABRIQUÉ UN MONSTRE QUI RISQUE DE SE RETOURNER CONTRE LUI

Non seulement les agissements de ses adeptes ont radicalisé la scène politique camerounaise, mais a également poussé la masse silencieuse largement plus nombreuse à arriver à la conclusion que même si le président Paul Biya est un dictateur, mieux il reste au pouvoir parce que ce qui s’annonce est encore pire.

UNE POPULARITÉ VIRTUELLE ?

Alors que sur les réseaux sociaux, les adeptes de Kamto donnent l’impression qu’il est un leader très populaire, la réalité s’est imposée sur le terrain. Lors des marches pour le hold-up électoral au Cameroun, moins de 500 personnes dans les rues.

Certains vont se référer à la foule présente à sa sortie de prison pour justifier un pseudo popularité, mais la vérité demeure que dans notre pays, n’importe qui comme n’importe quoi attire les foules. Mr Cabral Libii a tout comme Pr Kamto fait foule au Cameroun ???????? lors des campagnes présidentielles. Dans notre pays, même une dame ayant des troubles de comportement qui se déshabille dans la rue peut rassembler autour d’elle des milliers de personnes. La grande majorité de nos jeunes sont des chômeurs et dans un pays dépourvu de centre de loisir, chacun se distrait comme il peut.

POURQUOI KAMTO VA-T-IL DE CONTRADICTION EN CONTRADICTION ?

La réponse nous semble évidente, il a peur de ses propres fanatiques. Pour le comprendre, il faut remarquer que sans qu’on ne puisse l’expliquer, Kamto a réussi l’exploit d’attirer autour de lui tous les frustrés qui ne le perçoivent pas comme un homme politique, mais l’objet qui les permet de mettre leurs frustrations en exergue. Dans cet ordre d’idée, autour de lui s’est greffé toutes sortes de business, aussi bien idéologiques que matérielles.

Comme ils ont essayé avec moi avant d’échouer, ils ont réussi à faire de Kamto leur chose qu’ils manipulent à leurs guises. Ce dernier est donc obligé de dire et se dédire en fonction des réactions de ses fanatiques.

Il a conscience que les déplaire c’est signé son arrêt de mort. Non seulement ils iront ressusciter jusqu’à ses ancêtres pour les insulter, ils vont même lui dire qu’il est un faux professeur en lui rappelant qu’il n’a même pas eu un simple baccalauréat.

LA FIN DE SA CARRIÈRE POLITIQUE ?

Kamto ne peut pas prendre le risque de fâcher ses fanatiques qui s’illustrent sur le terrain politique par la violence parce qu’il a commis l’erreur dès le départ en laissant ces gens se greffer sur lui en exubérance de leurs propres frustrations. Malheureusement, en s’entourant de plus de fanatiques que des hommes réfléchis, il n’a pas pu convaincre même les Bamileké modérés à le suivre, pour preuve, il a perdu les élections dans son propre village.

Voilà pourquoi, malgré la violence de ces gens qui ont le marteau en lieu et place du cerveau qui les fait voir tout comme un clou sur lequel il faut cogner, El professor ne peut plus les appeler à la raison, car ils sont tout ce qui lui reste.

Malgré qu’ils sont très nuisibles comme les Chinois et les microbes ivoiriens fan du défunt Dj Arafat qu’ils ont poussé à la mort pour ensuite aller le déterrer pour vérifier qu’il était bel et bien mort, ils ne représentent malgré tout qu’une infime poignée de notre population...Notre véritable inquiétude ici est donc de savoir si comme pour les Fanatiques du Dj Arafat, ils ne vont pas tuer la carrière politique de leur leader?

À NOTRE HUMBLE AVIS, LE PR DOIT FRAPPER DU POINT SUR LA TABLE POUR RAPPELER SES FANATIQUES À L’ORDDRE, CAR LA CONQUÊTE DU POUVOIR DEMANDE UNE ADHÉSION PLUS LARGE.

Tout comme à Pierre De Baillargeon, “La guerre m'est odieuse. Elle exalte les faibles d'esprit. C'est le règne des fanatiques, des menteurs, des lâches, des paresseux, des hypocrites.”