Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 10 05Article 546400

Opinions of Monday, 5 October 2020

Journaliste: Léon Theiller Onana

' Maurice Kamto n’est pas capable de remplir sa feuille de route' - Léon Theiller Onana

Paul Biya a toujours été légaliste en matière de relation politique, tant au niveau de ‘ s la mise en place des institutions que dans les rapports parfois tumultueux avec ses opposants sérieux!

Maurice Kamto n’est plus un acteur politique crédible sur la scène nationale. Ce n’est nullement pas parce que les réseaux sociaux sont inondés de faux profils créés par ses quelques fanatiques qu’on lui accordera l’épaisseur politique dont il veut absolument s’arroger sur le plan national…
Seulement, le peuple camerounais se rend à l’évidence qu’il n’est pas porteur d’un projet rassembleur, mais plutôt revanchard, et n’est pas engagé dans une démarche politique républicaine devant attirer la majorité du peuple assoiffé de changement profond.
Le résultat négatif de son appel à l’insurrection du 22 septembre dernier est clairement l’expression de la sentence de « rejet » la plus humiliante qu’un leader politique camerounais n’avait jamais connu auparavant!
Pour mieux cerner l’échec du 22 qu’il veut absolument attribuer à l’Etat, analysons la démarche du faux messie politique.

« Primo : il brandit l’insurrection comme réponse à ses exigences illégales et illégitimes, et au passage, profère des menaces à l’armée républicaine en prenant pour exemple, le cas Malien dont on connaît la fréquence récurrente des coups d’Etat, situation totalement opposée au contexte camerounais.
Pour ce premier point, voyez-vous qu’un vrai leader politique qui souhaite fédérer le peuple flatterait plutôt les Fds et non leur attribuer des qualificatifs dégradants de milice bulu… Quel militaire ou policier prendrait position dans ce contexte et pour un imprudent pareil? Kamto est l’exemple patent qui remet sérieusement en doute la complémentarité entre le diplômé et l’intellectuel en Afrique.

Et surtout le système d’éducation étranger et par procuration qui a rendu nos pseudogrands diplômés imbus d’eux-mêmes et qui les fait baigner dans l’irréel. Il y a une urgence à expliquer à cette catégorie que les exigences socio-politiques d’un peuple ne sauraient trouver des réponses dans des démarches qui ne cadrent pas avec le contexte socio-culturel dudit peuple.
Au-delà de cet aspect irréalisable en terre camerounaise, notons l’impopularité politique du professeur Kamto après qu’il a donné le coup d’envoi du tribalisme devant le conseil constitutionnel, où il a clairement jeté l’opprobre sur la tribu bulu, sous prétexte que Paul Biya son créateur serait originaire de là. Un peu comme si Atangana Mebara qui fut son mentor dans le gouvernement autrefois lui avait exigé son acte bulu. Quel gâchis pour un homme de sa trempe qui s’est embarqué dans le train de la médiocrité et la traîtrise politique.

Les pions endogènes dés forces nuisibles étrangères, qui manipulent certains ténors politiques dans nos fragiles états afin de provoquer des tensions et orchestrer des champs de guerres inter-ethniques.
Kamto est dans ce schéma et devrait par conséquent être traité comme un exégète à mettre en quarantaine pour éviter l’épidémie du virus de l’insurrection sans objet.

Secundo : dans plusieurs de ses allocutions politiques, il a toujours clamé être prêt à se sacrifier pour « son peuple », il a d’ailleurs affirmé que sa propre famille allait mourir faute de soins. S’il est incapable de se sacrifier pour sa propre progéniture en affrontant deux policiers postés dans un carrefour, il n’aura pas le courage de s’offrir comme holocauste pour le peuple camerounais qui ne lui a par ailleurs rien demandé.

Quel est donc ce Messie qui se terre dans sa chambre au risque de se faire choper par quelques policiers sans armes qui circulent dans son quartier?
Mais il a tout de même le courage d’inciter le peuple à sortir affronter les FMO, quand il est incapable de sortir de sa propre chambre, pire encore franchir le jardin de sa cour.

Quel camerounais peut suivre un leader qui a abandonné son vice-président en prison et se pavane sans faire de sa libération un motif de marche?
Nous avons vu des courageux leaders en Haute Volta sortir prendre la tête de file des marches et affronter courageusement les forces de l’ordre. Kamto n’en est pas un.

Pour comprendre sa fourberie, ce fameux jour du 22, le conseiller tribal de Kamto, l’ancien ange déchu du système comme lui, le nommé Albert NZONGANG, affirmait vers 10h dans une vidéo postée par leurs propres équipes de propagande, avoir discuté avec les autorités sécuritaires qui ont rassuré que leurs missions étaient d’encadrer les marches et non réprimer quiconque. Il a désespérément invité le peuple à sortir. Malgré cette déclaration, Kamto lui-même n’a pas foutu son nez dehors, ni même posté une vidéo.
C’est un jour après qu’il sort de son silence pour affirmer toute honte bue qu’il est séquestré chez lui, bien qu’il ait lui-même annoncé avoir reçu son club de comédiens, dixit ses avocats.

Comment admettez-vous qu’on ait laissé l’accès à son contingent de visiteurs, pourtant il affirmait sur la chaîne de propagande française être l’otage du gouvernement. Quelle médiocrité, même dans le mensonge?
En somme, Maurice Kamto n’est pas capable de remplir sa feuille de route dictée par les forces obscures endogènes et exogènes qui ont misé sur lui pour déstabiliser le Cameroun. Ce n’est pas de la politique qu’il fait, mais de la provocation et de l’incitation au désordre. Seulement, qu’il n’oublie pas le contenu du code pénal qu’il a lui-même rédigé.

En outre, ses incohérences renflouent la sympathie au profit du président Biya (à ne pas confondre avec son gouvernement…) et qui heureusement, se voit être absout de tout péché de mal gouvernance à cause des tentatives foireuses et surréalistes de Kamto.

À mon avis, il ferait mieux de rentrer dans lés amphis et d’observer la scène politique.


Léon Theiller Onana, homme politique, conseiller municipal à la commune de Monatélé.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter