Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 10 10Article 547891

Opinions of Saturday, 10 October 2020

Journaliste: Dan Eboudou Essissima.

Maurice Kamto fait pression sur la France: Etoudi et l'Elysée paniquent

Jean-Yves Le Drian le ministre des affaires étrangères français a indiqué au cours d'une audition le mercredi 7 octobre dernier à la commission des affaires étrangères de l'assemblée nationale française, qu'il connaît "personnellement" Maurice Kamto et qu'il a déjà plaidé une fois en sa faveur auprès des autorités camerounaises.

"Je le connais personnellement, je ne suis allé au Cameroun que lorsqu'il a été libéré, il le sait [..]
Vous voulez quoi ? que j'aille le voir ? on l'a déjà exprimé publiquement [la position de la France] J'ai dit aux autorités camerounaises que je n'irais au Cameroun que lorsque M. Kamto serait libre et j'ai respecté mon engagement", a déclaré Jean-Yves Le Drian.

Le ministre des Affaires étrangères de la France s'est en effet rendu au Cameroun du 23 au 24 octobre 2019, quelques semaines après la libération (le 05 octobre 2019) de Maurice Kamto.

Le président français Emmanuel Macron Interpellé par l'activiste Calibri Calibro de la Brigade anti-sardinards (Bas) au Salon de l'agriculture le samedi 22 février 2020, avait donné des informations sur la libération de Maurice Kamto. Le chef de l'Etat français avait indiqué avoir joué un rôle clé dans la libération de l'opposant Maurice Kamto. « J'avais dit au président Biya : "Je ne veux pas qu'on se voie à Lyon tant que Maurice Kamto n'est pas libéré." Et il a été libéré parce qu'on a mis la pression », a expliqué Emmanuel Macron.

Et en effet, le chef de l'État camerounais, Paul Biya, avait fait le déplacement pour la sixième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme à Lyon, le 8 octobre 2019.

Les députés français, dans un compte-rendu du 1er juillet 2020 de la commission des affaires étrangères de la mission au Cameroun du 14 au 17 janvier 2020 avaient confirmé les faits. « Maurice Kamto, le leader, semble-t-il, le plus représentatif de l’opposition. La France a plaidé inlassablement pour sa libération et celle-ci est intervenue le 5 octobre 2019, après tout de même presque une année, 333 jours d’enfermement. », a déclaré les députés français.

Mais la France n'apprécie pas qu'après tout ce qu'elle a fait pour la libération de Maurice Kamto que le même Kamto lui porte critique et soit plus proche des américains dont Tibor Nagy sous-secrétaire d'Etat américain chargé des affaires africaines qui souhaite "faire partir Paul Biya du pouvoir" d'après les députés français.

« La politique américaine au Cameroun est clairement une politique hostile à Paul Biya et par voie de conséquence, peut-on dire, aussi à la France, qui apparaît comme l'ami de Paul Biya. Le soutien aux leaders anglophones fait partie de la stratégie de Tibor Nagy et l'opposant Maurice Kamto, l'opposant le plus représentatif, si je puis dire, du Président Biya – M. Kamto est un bamiléké de l'Ouest francophone – a été reçu à plusieurs reprises à Washington. »

« J’en viens à Maurice Kamto, le leader, semble-t-il, le plus représentatif de l’opposition. La France a plaidé inlassablement pour sa libération et celle-ci est intervenue le 5 octobre 2019, après tout de même presque une année, 333 jours d’enfermement. Comme l’a dit Rodrigue Kokouendo, le même Maurice Kamto n’a pas hésité à désigner la France comme pays protecteur d’un pouvoir présidentiel défaillant à la suite des rumeurs, non complètement éteintes, du décès de Paul Biya. », déclare les députés français.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter