Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 10 30Article 552958

Opinions of Friday, 30 October 2020

Journaliste: Michel Biem Tong

Massacre de Kumba: le général Njock qui a refusé le plan macabre, en danger de mort

Pour avoir refusé de participer le 23 octobre dernier à la réunion secrète d'Elongo Gardeen Hotel à Kumba, réunion au cours de laquelle le plan d'assassinat des élèves de la Mother Francisca International Academy of Kumba a été discuté et arrêté avec des hauts gradés de l'armée et les autorités administratives locales, le directeur central de la coordination au secrétariat d'Etat à la défense chargé de la gendarmerie nationale, le Général Daniel ELOKOBI Njock est en ce moment à couteaux tirés avec la présidence de la République et le haut commandement militaire.

De sources bien introduites au sein des forces de défense camerounaises, le général ELOKOBI serait sur le point d'être affecté à l'Extrême-Nord histoire de le punir pour son refus de participer à cette mission visant à faire éliminer des élèves d'une école en zone anglophone dans le but d'accuser les séparatistes : " en réalité, ils veulent l'affecter à l'Extrême-Nord pour l'assassiner", indique nos sources.

Ils sont rares, les officiers supérieurs et généraux de l'armée camerounaise pour qui la dignité est un principe sacré. Pour avoir refusé de participer à verser le sang des innocents à des fins politiciennes, le général ELOKOBI est à saluer bien bas, bien qu'il y ait à craindre pour sa sécurité et même pour sa vie. Nous veillerons à ce qu'aucun de ses cheveux ne sautent.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter