Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 10 03Article 546106

Opinions of Saturday, 3 October 2020

Journaliste: Arlette Framboise Doumbé Ding

Marche du 22 septembre: le tribalisme comme arme politique du régime Biya

Pourquoi sur les 250 ethnies que compte le Cameroun, ceux qui se sont levés contre le colonisateur français étaient majoritairement les Bassa et les Bamiléké ?

On ne peut pas prendre le risque de répondre que c'est parce que l'UPC et ses leaders étaient tribalistes, sans paraître complètement idiot. Parce que la lutte portée par l'UPC était ouverte a tous les Camerounais qui comprenaient l'enjeu de la lutte de libération. Les Camerounais pouvaient rejoindre cette lutte indépendamment de leurs origines ethniques. Il n'y avait pas de sélection ethnique comme à la crtv, à l'ENAM, à L'IRIC , a l'EMIA ou à l'école de police aujourd'hui.

Ce n'est donc pas la faute de Um Nyobe ou de Ernest Ouandie si la majorité de ceux qui ont rejoint leur combat était des Bassa et Bamiléké. Ils n'ont jamais fermé la porte de l'UPC a un Camerounais en raison de son ethnie comme à la garde présidentielle ou au haut commandement des armées aujourd'hui.

Après les manifestations du 22 septembre 2020, j'ai entendu des gens dire que la majorité des gens qui ont manifesté sont Bamiléké.
Je leur pose ces questions :
Et alors, le problème est où si la majorité de ceux qui luttent pour la démocratie et la liberté est Bamiléké ?

Si à 22 heures de la nuit, la majorité de ceux qui vous sauvent des mains d'un groupe d'agresseurs est Bamiléké, allez vous vous en plaindre sans paraître idiots ?
Si la majorité des personnes qui viennent éteindre l'incendie de votre maison est Bamiléké, allez vous vous vous en plaindre sans paraître idiots ?
Si la majorité de ceux qui luttent contre la mal gouvernance, la misère, la dictature ou le pillage de nos richesses est anglophone, Toupouri , Sawa, ou Bamiléké, alors le problème est où ?

Le problème c'est la misère où ceux qui dénoncent la misère liée à la mal gouvernance ?

Le problème c'est la dictature ou ceux qui dénoncent la dictature ?
Le problème ce sont les pilleurs ou ceux qui dénoncent le pillage de nos richesses ?

Le problème c'est le régime tribaliste et incompétent de Paul Biya ou ceux qui le dénoncent pour que les conditions de vie des Camerounais s'améliorent?

Chers compatriotes, ne vous laissez plus abrutir par le régime pyromane de monsieur Biya. Par son incompétence , il brûle votre avenir et s'empresse d'accuser les pompiers de tribalistes. Ils vous demandent d'examiner l'origine ethnique des pompiers qui sont venus éteindre l'incendie pour que vous oubliez la responsabilité du pyromane. Ils vous font croire que le problème c'est le pompier et non le pyromane. Ils arrêtent ces pompiers arbitrairement et les torturent injustement alors que ces derniers sont engagés aux yeux de tous pour la defense des causes justes . Nous ne devons pas accepter ces manipulations grotesques, honteuses . Vous ne devez pas l'accepter. Le Cameroun ne mérite pas cette misère morale. Pas plus qu'il ne mérite ces lugubres dirigeants complètement coupés des lumières de la civilisation.

Je disais plus haut qu'après les manifestations du 22 septembre, des gens incultes et complètement ignorants de leur propre histoire ont voulu donner de l'importance à l'origine ethnique des manifestants au détriment de l'objet plutôt noble de leur manifestation : la démocratie, la liberté ou le bien être des Camerounais. Mais puisque ces gens tiennent a parler du tribalisme, parlons-en !

Il y'en a qui vous demandent honteusement de voir l'origine ethnique de ceux qu'on à arrêté en relation avec les événements du 22septembre.
A cette proposition stupide et éminemment tribaliste, je réponds par cette question : Avez vous aussi vu l'origine ethnique de ceux qui font ces arrestations ? Allez donc voir l'origine ethnique de toute la chaine, des commanditaires jusqu'aux hommes en tenue en passant par le tribunal militaire de Yaoundé où tout le monde parle la même langue.

Maintenant, quelle est la différence entre ceux qui ont marché et ceux qui les ont arrêté ?
Elle est simple:
D'une part, Ceux qui ont marché n'ont pas été sélectionné en fonction de leur ethnie pour marcher. Ils l'ont fait spontanément et librement pour défendre la liberté et la démocratie qui sont des grandes causes nationales. D'ailleurs tout citoyen qui ne participe pas à la défense de ces grandes causes devrait interroger son patriotisme et son sens de la dignité. Car il n'y a pas de dignité pour l'esclave qui s'accommode à son propre avilissement.

De l'autre côté, ceux qui arrêtent et torturent leurs concitoyens sont des hommes en tenue, les magistrats, les sous-préfets, préfets et les gouverneurs. On constate qu'ils sont majoritairement d'une certaines ethnies et posent certains actes par réflexe tribaliste comme le fait d'arrêter les Bamiléké à l'ouest pour aller les juger , torturer et emprisonner dans la région du centre comme si l'ouest n'avait ni tribunaux , ni prison. Ce sont eux les tribalistes. Certains d'entre eux sont entrés dans des écoles de formation grâce à leurs origines ethniques et doivent également leurs nominations à leurs origines ethniques. Parce-que bien-sûr, le régime Biya est un régime tribal. Aller donc voir la sociologie de la préfectorale, du haut commandement des armées, des ambassadeurs etc. Allez donc vérifier et vous m'en direz des nouvelles.

Ne vous trompez donc plus jamais. Les tribalistes ne sont pas ceux qui dénoncent cette imposture. Les tribalistes sont ceux qui sont à la tête de l'État et qui ont détruit le pays et compromis l'avenir de vos enfants. Ne vous laisser plus abrutir par des gens qui ayant tués leur humanité ne rêve qu'a tuer la votre.

Si les gens parlent tant du tribalisme au Cameroun, c'est bien parce que le régime Biya à échoué à leur offrir le bien être auquel ils étaient en droit de s'entendre eu égard au potentiel économique du pays. Il y 'a un peu d'oisiveté dans tout cela. Quoi de plus normal dans un pays sans tissus industriel et où a jeunesse est d'avance promise au chômage à cause du manque de vision stratégique d'un regime moribond qui est d'ailleurs entrain de s'écrouler.

Cependant, le Cameroun peut changer, l'espoir peut renaître. A condition que nous soyons encore plus nombreux dans la rue lors des prochaines manifestations.

Paul Biya doit partir.
Préparez vous à sortir de chez vous. Sortez massivement. Ayez en idée que la peur n'a jamais libéré un esclave. N'ayons pas peur d'être des citoyens libres. Ayons plutôt peur de demeurer de lâches esclaves d'une dictature sanguinaire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter