Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 09 21Article 543076

Opinions of Monday, 21 September 2020

Journaliste: Christian Ntimbame Bomo

Marche du 22 septembre: dépassé, Famé Ndongo sent et voit la fin arrivée

Dans une énième communication, Fame Ndongo, un des caciques et laudateurs les plus acharnés du régime Biya, lance un cri de détresse : " AU SECOURS ".
L'utilisation d'une telle expression est révélatrice. C' est un signe. Un marqueur fort de l'état d'esprit dans lequel se trouvent les cercles du pouvoir.

Fame Ndongo et ses amis ont perdu le sommeil. Ils sentent et voient la fin arrivée.

Ils ont compris que leurs réseaux et pilliers sur lesquels reposaient leur pouvoir les ont lâchés.

Premièrement à l'international, tout usage de la violence ou de la torture contre les manifestants précipitera davantage les choses.

Les manifestants les ont supplantés sur les plans diplomatique et de la justice internationale.

Aux États-Unis, le Sénat américain dans sa dernière résolution a mis le régime camerounais en garde contre tout usage de la torture ou des armes contre les manifestants politiques.

En France, il y a Moreti au Ministère de la justice. Au vu de sa popularité dans les banlieues c'est le principal espoir de la réélection de Macron fragilisé par les gilets jaunes. Il est très écouté. Le déclenchement d'une procédure en France contre les membres et pontes du régime déposée en France la semaine dernière par une association de juristes dirigée par Maitre Amédée Touko, et dont Rfi a réservé sa première de ce jour, pourrait bien entraîner l'ouverture d'une enquête intetnationale par le parquet de Paris et le decernement des mandats d'arrêt internationaux.

Il y a aussi l'arrivée du très très influent Avocat canadien et New-Yorkais: Maître Robert Amsterdam qui a défendu l'ex PDG de Youkos le russe Mikael Khordorkovsky, PriceWhaterhouseCoopers, Four seasons hotels et chroniqueurs dans des plus prestigieux journaux du monde comme Wall Street journal, Washington post, financial times, Guardian, Tagespiegel, Le Monde.
Deuxièmement, sur le plan national, la détermination du peuple à sortir et à manifester est sans pareil.

Les multiples campagnes de désinformation et d'intimidation initiées et financées contre les manifestations pacifiques appelant au départ de Paul Biya sont sans effet.

Enfin et plus inquiétant pour le regime, les fortes dissonances sourdes au sein de l'armée et qui laissent craindre dans les tout prochains jours, la reproduction du schéma malien au Cameroun, où l'on a vu des militaires patriotes prendre faits et causes pour le peuple qui aspirait à plus de démocratie et de paix.

Fame Ndongo bien au fait de ces réalités ne peut que lancer un cri de désespoir et de désespérance : " AU SECOURS". Mais à qui ?

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter