Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 10 19Article 549904

Opinions of Monday, 19 October 2020

Journaliste: Fosting Nzodou

MRC et accusations de révolution: la mise au point de Fosting Nzodou

Au sujet de la montée des violences au Cameroun et cet nouvel appel a l'équilibre de la terreur que nous voyons sur les réseaux sociaux.
Sans se réclamer d’un quelconque parti politique, les « Ambazoniens » posent des actes avec des méthodes qui leur sont propres et dont ils assument l’entière responsabilité.

Cependant, les crimes qui découlent de la situation chaotique dans le NOSO d’où qu’ils viennent c’est-à-dire que ce soit du côté des forces de maintien de l'ordre ou du leur, seront toujours condamnés par un parti politique sérieux qui veut bâtir une société prospère et inclusive.

Contrairement au RDPC qui célèbre l'assassinat des "Ambazoniens" comme s’il s’agissait des fils du voisin, condamnent celui de nos Forces de Sécurité et classe dans les dégâts collatéraux l’assassinat des milliers de civils dans cette sale guerre qui dure depuis bientôt quatre ans maintenant, pour nous au MRC, un mort qui tombe, quelques soient les circonstances, et qui il soit, est un mort de trop et nous ne saurons ni ne pourrons encourager aucun un acte de violence, d’où qu’il vienne.

La société que nous voulons construire et pour laquelle nous nous battons tous les jours n'est pas celle de l'affrontement des violences, mais plutôt celle du choc des idées pour faire jaillir la lumière.

Alors pour ceux qui se croisent les bras et attendent que le MRC lance des mots d’ordre pour les affrontements violents, sachez-le, vous vous trompez de cible pour vos invectives et l’étalage de vos talents d’hypocrisie allant de tous les sens, dans le seul but de faire croire aux esprits faibles que le MRC est ce parti-là qui appelle à l’insurrection et à la destruction du Cameroun.
D’ailleurs, nos méthodes au MRC sont connues de tous et seuls les malhonnêtes intellectuels feignent de l’ignorer.
Cependant, tout citoyen dans la jouissance de ses droits et devoirs peut prendre sur lui la responsabilité de certains actes, de manière personnelle, sans toutefois essayer de s'adosser sur un quelqu’un parti politique encore moins le MRC qui au demeurant a toujours fait savoir sa démarche de combat.
Les mots d'ordre de manifestations du MRC sont et resteront pacifiques tant que nous marcherons selon nos textes et notre idéologie incarnée par notre leader le Président KAMTO.

Aucune violence ne sera cautionnée puisque nous ne pouvons pas lutter contre la violence en pratiquant cette même violence, ni même en encourageant les actes de violence : Les textes de notre parti sont clairs là-dessus.
Pour ceux qui pensent que cette méthode n’est pas efficace, et qu’il faille user de violence comme le fait le camp d’en face, nous ne pouvons leur enlever leur liberté de penser mais ils n’auront jamais notre soutien, surtout pas le mien, moi FOTSING car pour moi c’est sur le terrain d’idées que nous devons nous affronter pour faire prospérer notre pays et changer enfin cette manière barbare avec laquelle le RDPC nous gouverne depuis toutes ces années.

Chers compatriotes, bonjour et bonjour au peuple de la résistance nationale. Nous gagnerons cette bataille.

Chaque être humain est libre de poser les actes qu'il trouve juste pour sa protection. C'est un droit fondamental, mais il faut savoir assumer l'entière responsabilité et non attendre la caution de ceux qui ne veulent pas faire comme toi. Le sort de la libération n'est pas entre les mains du MRC mais plutôt entre celles de tous les camerounais. Faites votre part de travail, avec ou sans le MRC, nous avons besoin de liberté.

Bonjour la résistance nationale et un bonjour particulier au président Élu le professeur Maurice Kamto.
Fotsing Nzodjou.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter