Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 06 27Article 465715

Opinions of Thursday, 27 June 2019

Journaliste: Kand Owaslki

Lettre ouverte à tous les bétis qui appellent au meurtre des Bamilékés

Mes chers frères et sœurs,
Je vous appelle ainsi parce que je crois encore que malgré tout la goutte d'eau n'a pour l'instant pas débordé le vase et que comme moi, vous me voyez encore d'un œil fraternel.
Si je vous écris aujourd'hui c'est pour vous rappeler quelques faits historiques. Ces faits, les voici :

--Paul Biya a été nommé comme président de la République en 1982 et en 1984 il avait déjà gaspillé 400 milliards de Francs de l'argent laissé par Ahidjo en prévision de la conjoncture économique qui s'annonçait à l'horizon et qui finalement sévit en 1993. Deux ans seulement après être nommé donc il entama son projet d'appauvrissement du Cameroun. Du coup on est d'accord que ce n'était pas un bon dirigeant dès le départ.

-- en 1984, le 06 Avril il y'a une tentative de coup d'État qui avorte miraculeusement aux portes du palais présidentiel. À ce propos Il y'a une version qui dit que le coup était fomenté par des hommes de Ahidjo et une autre qui indexe une fabrication de Biya pour épurer les nordistes de l'appareil gouvernemental. Cette version est très fiable quand on sait qu'après cette tentative de coup d'État Biya et ses amis ont assasiné tous les officiers et les sous-officiers nordistes de l'armée. Seuls y ont survécu ceux qui lui serviraient plus tard de joker. Marafat Amidou Yaya aujourd'hui en prison eut à cette époque la vie sauve grâce aux origines ethniques de sa femme Bulu. Les nordistes que vous voyez là n'ont jamais oublié. Allez vers eux pour le savoir.

-- en 1992 il assassine froidement sa propre femme pour une seule raison : elle lui a demandé de quitter le pouvoir et de le passer à un autre. Personne n'a osé s'en indigner en pays béti, sûrement parce que tout le monde du moins toutes les élites avaient considéré cette proposition de Jeanne Irène Biya comme un acte de trahison, y compris les frères et les neveux de celles-ci qui sont aujourd'hui ministres.

-- en 1992 a lieu la première élection "démocratique" après qu'il fait tuer six personnes à Bamenda. Biya promet le chaos s'il n'est pas élu. Vos élites dont certaines sont encore en service aujourd'hui ont comme ils le font à nouveau depuis Avril 2018, attisé la haine tribale en vous. Joseph Owona, personnellement avait créé à cette époque L'expression Anglo-Bami pour qualifier ceux qui voulaient "prendre votre pouvoir" comme il le disait, pendant que Ndzana créait l'ethnofascisme. Cette année là, Fru Ndi fut vainqueur à l'élection présidentielle. Biya perdait ainsi la toute première élection à peu près transparente au Cameroun. Mais avec ses amis, aux premiers rangs desquels Kontchou, un Bamiléké, ils parvinrent à frauder et à fausser les résultats finaux.
À la suite de ce hold-up, vos élites ont fait ce qu'ils font aujourd'hui : elles ont transformé les revendications légitimes en un problème éthique d'Anglo-bamis aigris qui voulaient prendre le pouvoir des Bulu-Béti par la force. À cette occasion des Bamilékés ont été assassinés à Akonolinga, Mvomeka'a, Sangmélima etc. j'ai personnellement perdu des membres de ma famille à Akonolinga cette année là. De nombreux Bamilékés ont fui le Sud en laissant derrière eux des investissements colossaux de plusieurs centaines de millions pour certains. Et ceux des Bulu qui étaient entrés dans ce ''jeu'' sordides s'en appropriaient à cœur joie.

-- en 1999 Monseigneur André Wouking est affecté en tant qu'Archevêque à Yaoundé. Ce sont vos élites qui ont levé des groupuscules d'individus inconscients pour qu'ils lui barrent la voie d'accès à la ville au prétexte qu'il était bamiléké. Et cela se fit bien. On lui barra la voie avec des troncs de bananiers et des morceaux de bois, pire, ces gens allèrent déféquer, chier partout à la cathédrale y compris sur le tabernacle pour exprimer leur rejet de l'homme de dieu "bamiléké" alors qu'au même moment et la même année Monseigneur Joseph Atanga recevait deux véhicules et de nombreux cadeaux à Bafoussam où il venait d'être affecté. Trois ans plus tard André Wouking mourait à Paris.

-- en 2008 des élites du Mfoundi chapeautées par André Mama Fouda rédigent un mémorandum pour que les Bamilékés soient chassés de Yaoundé parce que pour eux ce sont ces Bamilékés qui étaient à l'origine de la grève de la faim....pour le respect de la mémoire de Onambele Zibi je parlerai de lui.

-- en 2012 Monseigneur Tonye Backott directeur de l'Université Catholique de Yaoundé affirmait qu'il y'a trop de Bamilékés dans cet établissement où on admet sur concours.

Depuis que Maurice Kamto est entré en politique il essuie toute sorte d'injures, de dénigrements et le peuple bamiléké avec. À la manœuvre ce sont Fame Ndongo, Grégoire Owona, Joseph Owona et son fils, Mono Ndzana et j'en passe. Comme en 1992 aujourd'hui ils ont réussi à faire croire qu'un groupe de bamilékés veut arracher le pouvoir par la force. Ce faisant ils font croire, et vous avec, que le pouvoir de l'Etat appartient à une tribu. Si c'est le cas notez bien ceci que cette tribu a donc déjà fait toutes ses preuves et doit passer le témoin à une autre.

-- depuis 2017 Biya tue les populations anglophones, incendie leurs villages et violent leurs filles sans que cela ne vous fasse ni chaud ni froid.

Chaque fois qu'il y'a eu un mouvement d'humeur au Cameroun l'élite béti a vite fait de mettre çà sur le compte d'une provocation ethnique des bamileke vis-à-vis des béti...et il y'a eu un temps où nous en étions bien intimidé. Cette fois c'est terminé. Notez ceci :



-- si vous êtes soucieux de la paix et de la cohésion sociale demandez plutôt à Biya de relâcher les prisonniers politiques qui n'ont fait qu'exercer leur droit,

-- militez pour le recomptage de voix qui est une mesure non violente. C'est simple. Nous estimons que Biya n'a pas gagné. Nous estimons que c'est Maurice Kamto qui a gagné. Les preuves de cette victoire ont été fournies à l'Union Africaine. Demandez à Biya et à ses amis de faire pareil. Pourquoi le recomptage ne vous intéresse pas alors que c'est la seule chose qui peut apaiser les tensions ?

-- arrêtez de prendre personnellement les attaques faites contre Biya le criminel sauf si vous vous constituez comme étant des complices de ses crimes. Chaque fois qu'on critique sa gouvernance vous percevez cela comme une attaque contre le peuple béti.

La présidence de la République n'est pas une chefferie béti où Biya règne en tant que chef béti.
De toutes les façons personne ne lâchera ce combat contre Biya et sa bande de criminels parce que vous avez décidé de tribaliser la scène politique.

J'ai lu que vous voulez lancer un assaut contre les Bamilékés à Yaoundé. Vous entendez barrer la route à Ebebda là où vous avez tué un des vôtres, monseigneur Balla parce qu'il n'épousait pas vos pratiques sataniques? Je vous supplie mes chers frères ne changez pas d'avis. Commencez dès aujourd'hui même à tuer ces bamilekon comme vous le fîtes en 1993. Vendredi c'est trop tard et ça risque de se refroidir. Vos élites ont des caches d'armes un peu partout en plein cœur de Yaoundé norh? Qu'ils vous arment afin que vous alliez tuer les Bamilékés. Ils vous attendent les bras croisés...

Mais si vous ne le faites pas sachez que Biya et ses criminels continueront d'être traqués partout en Europe et aux USA. En tant que digne fils bamiléké je refuse de congédier cette lutte à plus tard. J'affirme que je n'accepterai plus jamais à la tête de mon pays des parasites pour qui gouverner équivaut à trouver à chaque fois le moyen d'amasser des richesses du peuple pour eux seuls pour vivre selon le fameux statut VVVF, voiture villa, vin et femme pendant que le peuple meurt encore de soif au 21ème siècle. Que celui qui veut me tuer pour cela vienne le faire.

Cordialement !!