Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 10 18Article 474241

Opinions of Friday, 18 October 2019

Journaliste: Alain WASSOUO

Lettre ouverte aux élites politiques, administratives et économiques du Grand Nord

Chers compatriotes,

Élites politiques, administratives et économiques du Grand Nord,

Peuple du Grand Nord,

La loi N 91/022 du 16 décembre 1991 pourtant réhabilitation de certaines figures de l'histoire du Cameroun, dont le Président Ahmadou AHIDJO, prévoit notamment que : "le transfert des restes mortuaires des personnes inhumées à l'extérieur peut s'effectuer à la demande de la famille".
Pendant le Grand Dialogue National, nous nous étions engagéss à tout faire afin d'informer et convaincre le Gouvernement à travers Monsieur le Premier Ministre, de trouver une solution républicaine pour le rapatriement de la dépouille du Président Ahmadou AHIDJO.

Notre démarche a été un échec.

Il n'est pas question que nous nous decourageons encore moins que nous nous déjugeons à l'idée de voir la dépouille du Président Ahmadou AHIDJO être rapatriée au Cameroun.

Dès lors que le projet de rapatriement de la dépouille du Président Ahmadou AHIDJO, se trouvait écarté des sujets de discussion du Grand Dialogue National, nous ne pouvions en rester là.

Il fallut trouver une autre démarche qui correspond aux exigences républicaines.

Et il fallait en même temps faire de sorte que soit respectée la volonté et la demande de Madame Germaine AHIDJO, qui est la veuve du Président Ahmadou AHIDJO, qui a désigné et mandaté officiellement l'ONG Justice Plus, afin de porter sa voix au Grand Dialogue National, pour le rapatriement de la dépouille de son mari au Cameroun.

Le projet de rapatriement de la dépouille du Président Ahmadou AHIDJO, s'inscrit dans les dispositions législatives et juridiques de la loi N 91/022 du 16 décembre 1991 portant réhabilitation de certaines figures de l'histoire du Cameroun dont le Président Ahmadou AHIDJO.

Il s'agit à présent du respect de cette loi d'amnistie, qui permet de dépasser les oppositions entre les partisans et les adversaires du rapatriement de la dépouille du Président Ahmadou AHIDJO.

Les règles de droit contenues dans cette loi d'amnistie, donnent au Peuple Camerounais la chance et l'opportunité de se réconcilier avec son histoire, de se pardonner afin de construire le vivre ensemble et le manger ensemble.

Ce projet de rapatriement de la dépouille du Président Ahmadou AHIDJO, est vital pour l'avenir politique du Cameroun en général et du Grand Nord en particulier pour sa capacité d'agir et de se faire entendre.

Ce projet n'est pas un projet politique, c'est un projet citoyen et républicain.

Pour convaincre tous les filles et fils du Grand Nord d'accepter ce projet républicain, nous nous engageons à demander par toutes les voix pacifiques et républicaines le rapatriement de la dépouille du Président Ahmadou AHIDJO.
C'est le choix et la volonté de Madame Germaine AHIDJO.

Nous avions et de façon républicaine introduit un dossier contenant des documents confidentiels auprès de Monsieur le Premièr Ministre au fin d'inscrire à l'ordre du jour du Grand Dialogue National le sujet portant sur le rapatriement de la dépouille du Président Ahmadou AHIDJO.

Cette initiative est chers concitoyens, le mandat et la procuration que Madame Germaine AHIDJO a confié à l'ONG Justice Plus. Cet engagement pris de solennellement par Monsieur Aboubakar Ousmane Mey à travers l'ONG Justice Plus a été tenu.

Madame Germaine AHIDJO offre désormais aux camerounais à travers l'ONG Justice Plus un cadre juridique pour le rapatriement de la dépouille du Président Ahmadou AHIDJO.
L'ONG Justice Plus est la seule organisation mandaté pour défendre les intérêts de Madame Germaine AHIDJO.

Madame Germaine AHIDJO est de retour dans l'actualité au Cameroun. Elle retrouve progressivement son statut d'ancienne Première Dame, son influence, sa capacité de faire valoir son point de vue, ses valeurs et le rôle monteur qui avait toujours été le sien dans le Grand Nord.

Chers compatriotes,
Le 30 novembre de cette année 2019, les Ahidjoïstes commémoront le 30ème anniversaire de la mort du Président Ahmadou AHIDJO.
Ce sera un moment important.

Le retour de la dépouille du Président Ahmadou AHIDJO est une condition nécessaire pour sortir de l'hypocrisie politique, de la haine, et de la vengeance.
Rien en effet ne serait plus dangereux que de faire comme si rien ne c'était passé. Comme si tout pouvait continuer comme avant.

Maintenant que Madame Germaine AHIDJO a désigné formellement et officiellement un interlocuteur entre l'État et elle pour le rapatriement de la dépouille de son mari, le Premier Prèsident du Cameroun, la question est de savoir ce que l'État peut faire.

Élites politiques, administratives et économiques du Grand Nord,

Ce ne sont pas les populations du Grand Nord appauvries et meurtries, traitées comme du bétail électoral et "des moutons" qui ont entretenu le silence sur ce sujet. Bien au contraire, les populations du Grand Nord ont perdu leur foi en vous quand elles se sont mis à épprouver le sentiment que vous n'agissez plus, que vous ne les protegez plus, que vous rendez leur vie plus dure au lieu de la rendre facile.

On est arrivé au point où les élites du Grand Nord n'expriment plus une volonté collective où nos populations ne sont pas assez défendu alors que partout ailleurs elles sont protégées.

En affirmant que le régionalisme n'est pas sectarisme, les élites du Grand Nord doivent protéger leur population.

Le projet de rapatriement de la dépouille du Président Ahmadou AHIDJO est un élément fédérateur et unificateur du Grand Nord. Et marquera une inflexion par rapport aux dérives qui s'étaient manifestés dans le passé.

Maintenant l'enjeu est de replacer le Grand Nord au cœur de la politique. De ne plus abandonner le Grand Nord au seul jeu des règles automatiques qui ne laissent aucune place à la décision et à la responsabilité politique.
Il faut pouvoir parler de tout comme dans n'importe quelle grande démocratie. La forme de l'État n'est pas un sujet tabou, le développement économique, la politique agricole et industrielle, et l'équité dans la redistribution des postes de pouvoir et de décision proportionnellement au poids politique et électif du Grand Nord.

Face aux grandes Régions de notre pays qui émerge et qui bénéficient d'un statut spécial, face aux risques de toutes natures qui menacent la Paix, la stabilité et l'avenir du Grand Nord, nous devons c'est ma conviction, comme une grande puissance et nous le sommes, faire valoir notre point de vue, défendre nos intérêts comme le font tous les élites des Régions de l'Ouest, du Sud, du Centre, du Littoral, de l'Est, du Sud-Ouest et du Nord-Ouest.
C'est cet esprit que je propose à tous les filles et fils du Grand Nord.

Nous avons besoin d'agir ensemble, avec des positions communes qui exprime réellement une volonté collective.

Personnellement, je mettrai tout mon énergie pour y parvenir.

Je veux que nous donnions l'exemple.

Je veux que le Grand Nord soit de nouveau au Cameroun et pour le Cameroun une force, une force de proposition, une force d'entraînement.

Mes chers compatriotes,

Chères filles et chers fils du Grand Nord,

L'avenir du Grand Nord et du Cameroun sont lié. Désunis nous ne pouvons relèver les défis politiques et économiques avenirs.
Unis nous représentons une formidable puissance politique, économique, culturelle, morale qui aura son mot à dire dans les affaires de la République.
C'est pourquoi le Grand Nord est si important.
C'est pourquoi tous les partis politiques cherchent un axe, des points d'ancrage dans le Grand Nord.
Dans le respect des opinions politiques et des sensibilités tribales, ethniques et religieuses, je forme le vœu que dépassant les clivages partisans et les oppositions du passé,nous soyons tous rassemblés pour que le Grand Nord se fasse, qu'il se fasse sur les valeurs, des critères, des objectifs,des démarches républicaines et le respect de nos institutions dans lesquelles nous nous reconnaissons tous.

À cet effet, nous avons lancé sur internet une pétition pour le rapatriement de la dépouille du Président Ahmadou AHIDJO au Cameroun.
Nous remercions ceux qui l'ont déjà signés. Vous contribuez ainsi à écrire l'histoire du Cameroun.
Les listes nominatives de tous les signataires de cette pétition pour le rapatriement de la dépouille du Président Ahidjo sera lu nous l'espérons lors des obsèques officielles au Cameroun.

Chers compatriotes,

Élites politiques, administratives et économiques du Grand Nord,

Nous pouvons être fiers de notre Mère, Maman Germaine AHIDJO. C'est une Femme au Grand Cœur, tenace, patiente et républicaine. Nous pouvons être fiers de Monsieur Aboubakar Ousmane Mey, le Coordonnateur Exécutif de l'ONG Justice Plus, pour sa loyauté et son dynamisme. C'est un exemple à suivre.

Populations du Grand Nord Cameroun,

Ce que nous accomplirons demain sera plus Grand.

Vive le Grand Nord,
Vive l'ONG Justice Plus
Vive Madame Germaine AHIDJO
Vive le Président de la République, Son Excellence Paul Biya,
Vive le Cameroun.