Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 07 06Article 525250

Opinions of Monday, 6 July 2020

Journaliste: BORIS BERTOLT

Les employés du centre des urgences de Yaoundé maltraités par l’administration


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Paul Biya a augmenté l’âge du départ à la retraite du personnel médical certainement pour les remercier dans les efforts dans le cadre de la lutte contre le COVID 19 mais les problèmes de mauvaise gestion et d’administration persistent.

La contractualisation du personnel du centre des urgences de Yaoundé date de janvier 2016 sous haute instruction de Paul Biya. Toutes les autres structures qui étaient inclus dans la note à savoir l’hôpital gynéco de Douala, l’hôpital de référence de Sangmelima et autres structures sanitaires ont déjà fini avec la contractualisation de leur personnel recruté comme au Centre des Urgences de Yaoundé (CURY).

Mais au Cury le personnel est là depuis 5 ans sans matricule sans affiliation à la CNPS alors que l'administration du Cury prélève un montant de 7000 depuis l'ouverture sur leurs salaires. De l'autre, l'ancien ministre même le nouveau sont au courant de la situation.

Un personnel qui est au premier plan sur les cas de Covid-19 sans équipements alors qu'il y’a les fonds reversés pour cela. Un personnel qui travaille sans primes alors que l'hôpital produit des millions.

82% du personnel du Cury sont des recrutés mais ils vont vous dire que 60% du personnel sont des recrutés. C'est une situation précaire pour ce personnel qui a perdu 5 ans au Cury de peur de ne pas subvenir aux besoins de leur familles supportent tous ces abus.

Enfin la création d'un centre de prise en charge des patients COvid-19 à ORCA. Les responsables de cette nouvelle structure ont pris toutes leur copine et amis après avoir pillé le Cury et ce personnel qui se trouve à Orca continu à percevoir leur salaire au Cury

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter