Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 07 28Article 530722

Opinions of Tuesday, 28 July 2020

Journaliste: Roly Londell Klein

Les dessous du retrait de la prime du personnel de santé


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

D'après les explications du directeur des Ressources humaines au Ministère de la Santé publique, Emile ELLA NGBWA, la prime de technicité agent technique, code 242, montant 2400 Fcfa qui était la seule prime servie aux personnels des corps de la santé avant le décret de février 2002 leur attribuant les 3 primes de santé (prime de santé publique, prime d’astreinte et prime de technicité) a été retirée dans le cadre de l’assainissement du fichier solde ce mois, faisant suite à la correspondance du MINSANTE.

Pour le Ministère de la Santé publique, le salaire des médecins camerounais n’a pas été réduit. Le service de la solde a tout simplement retiré le double emploi de la prime de technicité agent technique qui ne devait plus figurer dans les salaires depuis 2002 d’où cette baisse constatée ce mois par le corps médical.

« Le décret de 2002 a supprimé cette prime de technicité (2 400 FCFA) pour créer 3 primes (technicité corps-santé, santé publique, astreinte), dont la somme totale des trois dépasse 40 000 FCFA. Disons qu’il y avait un doublon dans les salaires. Si l’État doit appliquer la règle, on devrait faire un redressement à tous les fonctionnaires qui en bénéficiaient. Ce qui ne se fera pas. Chacun peut consulter son bulletin de solde et se rendra compte qu’il percevait 2 primes de technicité », explique Sylvain Nga Onana, Président de Cap/Santé.

Pour rappel, un médecin généraliste en début de carrière est classé en catégorie A2 indice 650 et ne gagne que 247 704 FCFA après une dizaine d’années d’études. En même temps, des médecins spécialistes en fin de carrière confessent un salaire 250 000 FCFA.

Les médecins réclament une augmentation de salaires

Face à cette réduction de salaire, un Collectif des Médecins Indignés a lancé cette pétition adressée à Président de la République du Cameroun


Mr le Président de la République,

Nous médecins fonctionnaires avons découvert avec stupeur une amputation de notre salaire d’une prime de 2400 FCFA.

Alors que nous sommes encore plongés dans la bataille contre la Covid19 dans laquelle plusieurs de nos confrères ont perdu la vie, nous sommes stupéfaits par le moment choisi pour nous ponctionner notre salaire qui est l’un des plus faibles comparé aux autres pays africains de même niveau économique.

Excellence, Mr le Président de la République, nous nous attendions plutôt compte tenu des efforts consentis pour la lutte, à une revalorisation conséquente de ce salaire pour que les médecins puissent vivre dignement de leur métier et fournir en toute quiétude les soins adéquats aux populations en cette période de crise sanitaire. Tous les pays du monde ont procédé à une revalorisation pour encourager les professionnels de la santé. Pourquoi le Cameroun s’illustre plutôt par la persécution et la faible considération de ses soldats de la santé ?

Monsieur le Président de la République, vous avez fait de l’humanisation des soins votre cheval de bataille. Cela devrait passer par un traitement bienveillant des agents de la santé en plus du relèvement du plateau technique de nos formations hospitalières.

Nous réclamons en définitive que d’une part, cette prime amputée nous soit intégralement restituée et d’autre part une revalorisation salariale à la hauteur de nos longues années d’étude, de la complexité de notre mission et des efforts parfois surhumains que nous réalisons pour tenir bon face à cette crise sanitaire sans précédent.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter